Jus de pamplemousse et médicaments, un cocktail à risque

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Jus de pamplemousse et médicaments, un cocktail à risque

Publié le 25/07/2017 à 11:16 - Mise à jour à 11:28
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les médicaments n'ont pas toujours bon goût et beaucoup de patients les prennent donc avec du jus, parfois de pamplemousse. Pourtant, la FDA, l'agence américaine du médicament a tenu à rappeler mardi dernier que ce jus pouvait augmenter la gravité des effets secondaires de certains médicaments.

Prendre du jus de pamplemousse en même temps que ses médicaments ne serait pas une si bonne idée. En effet la FDA, Food and drug administration, l'agence américaine du médicament a rappelé que ce jus pouvait non seulement limiter l'efficacité de certains médicaments mais aussi augmenter la fréquence et aggravé de leurs effets indésirables.

Apprécié pour son goût mais aussi sa richesse en vitamine C et en potassium, le jus de pamplemousse aurait un rôle pas toujours bénéfique. La boisson bloquerait une enzyme (CYP3A4) contenue dans l'intestin et qui sert à décomposer les médicaments dans le corps humain. Au lieu d'être métabolisés et digérés, les médicaments se retrouvent dans le sang en plus grande quantité qu'ils ne devraient et restent donc plus longtemps dans le corps du patient.

"Quand il a trop de médicament dans le sang, vous pourriez avoir plus d'effets secondaires", a expliqué le professeur Shiew Mei Huang dans un communiqué de la FDA. Les médicaments mis en cause ont aussi été listés par l'organisation. Parmi eux, les traitements visant à faire baisser le cholestérol, ceux contre l'hypertension artérielle, les corticostéroïdes ou encore certains antihistaminiques.

Aux Etats-unis, la FDA a exigé que les médicaments concernés soient étiquetés. L'administration conseille tout de même aux patients d'en parler directement à leur médecin pour éviter tout problème.

Le jus de pamplemousse pourrait parfois avoir l'effet inverse avec les médicaments et bloquer en grande partie leur absorption dans le sang: "moins de médicament entre dans le sang et le médicament peut ne pas fonctionner".

Les jus d'orange et de pomme auraient aussi cet effet indésirable. En France, aucune mesure n'a été prise par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé: "aucune publication scientifique n'a mis en évidence le risque de baisse d'efficacité d'un traitement antibiotique anticancéreux ou contraceptif".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Tous les médicaments ne sont pas concernés.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-