Kusmi Tea retire ses infusions à la camomille par précaution, une substance cancérogène détectée

Kusmi Tea retire ses infusions à la camomille par précaution, une substance cancérogène détectée

Publié le 20/01/2017 à 09:01 - Mise à jour à 09:03
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une association allemande pointe du doigt la marque française Kusmi Tea: elle affirme que ses sachets de camomille contiendraient une substance toxique, issue de mauvaises herbes, à des niveaux alarmants. Considérée comme cancérogène, cette dernière peut provoquer des intoxications hépatiques.

Les sachets de camomille Kusmi Tea ne contiendraient pas que des bonnes choses: c'est en tout cas ce qu'a affirmé une association de consommateurs allemande, la Fondation Warentest. Selon elle, une substance toxique, issue de mauvaises herbes, a été détectée à des niveaux alarmants dans ces produits (73,2 milligrammes par kilogramme). Elle est considérée comme cancérogène et peut provoquer des intoxications hépatiques. Il s'agit des alcaloïdes pyrrolizidiniques.

Concrètement, un sachet de camomille de la marque Kusmi Tea contiendrait 161 microgrammes d'alcaloïdes pyrrolizidiniques, soit 383 fois de plus que la dose limite pour un adulte. D'après Warentest, cette toxine n'est pas toxique dès lors qu'un adulte de 60 kilos en consomme moins de 0,42 microgramme par jour. Cette dose est abaissée à 0,11 microgramme pour un enfant de 16 kilos. "Un empoisonnement immédiat pour un adulte ou un enfant est peu probable, mais les consommer régulièrement comporte un risque de cirrhose du foie ou de tumeur", a notamment expliqué l'association de consommateurs.

Alors par mesure de précaution, l'entreprise française a donc décidé de retirer immédiatement de la vente les boîtes de Camomille actuellement sur le marché européen et sur son site Internet. Sur sa page Twitter, la société a indiqué qu'elle avait saisit l'EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) afin d'avoir plus de précisions.

Elle a également précisé jeudi 19 qu'un retour en boutique de ces produits était "souhaitable". "Rapportez là (la camomille, NDLR) dans votre boutique contre remboursement ou contre un autre produit", est-il ainsi écrit. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La société française Kusmi Tea vient de retirer temporairement du marché son infusion à la camomille.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-