L'Académie de médecine pour une extension du passe et une "obligation non déguisée"

L'Académie de médecine pour une extension du passe et une "obligation non déguisée"

Publié le 11/01/2022 à 18:14
Académie de médecine
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

L’Académie nationale de médecine appelle les élus à mettre en place le passe vaccinal. Alors que ce projet de loi est toujours discuté au Sénat, la société savante a publié un communiqué ce mardi 11 janvier pour exprimer son approbation du passe vaccinal, "comme une obligation vaccinale, non déguisée, au même titre que les autres obligations vaccinales actuellement en vigueur".

L’académie parisienne, qui n'a qu'un rôle de conseil, affirme ici que la "doctrine du passe vaccinal doit être clairement exposée" et souhaite que ce projet soit étendu aux lieux de loisirs, commerces, transports en commun, et même aux lieux de travail.

Alors que le professeur Raoult vient de déclarer que la vaccination massive avec les injections ARNm avait relancé l'épidémie en de nombreuses régions du monde, ces conseillers présentent le passe vaccinal comme offrant "une opportunité salutaire aux personnes non vaccinées de bénéficier le plus tôt possible d’une protection immunitaire". Le passe vaccinal devrait selon eux "entraîner l’adhésion d’une très large majorité des Français".

Le communiqué de l'Académie de médecine : Obligation vaccinale contre la Covid-19 : osons franchir le pas (PDF)

Il est à noter que la position de l'Académie n'est pas nouvelle : en mai dernier, dans un texte intitulé "Obligation" n'est pas un gros mot quand il s'agit de vacciner contre la Covid-19, l'objectif était le même.

Voir : L'Académie nationale de médecine préconise la vaccination obligatoire

La nouveauté de sa positon est son articulation avec le passe vaccinal. L'obligation "de facto", de niée à "déguisée" (comme l'a reconnu le gouvernement), serait donc à assumer.

Y compris dans la responsabilité engagée de l'État ? 

Voir aussi : L'Etat doit engager pleinement sa responsabilité d'une vaccination obligatoire "de facto", pour Alain Houpert et Philippe Gosselin

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Académie nationale de médecine

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-