La Chine, berceau du coronavirus, se referme sur elle-même et refuse l’entrée aux Français notamment

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 09 novembre 2020 - 10:34
Image
les aéroports chinois ici celui de Pékin à l'arrêt
Crédits
GREG BAKER / AFP
Les aéroports chinois, ici celui de Pékin, se ferment
GREG BAKER / AFP

Bien que de nombreuses rumeurs enflent autour de la gestion chinoise de la crise du Covid-19, le pays affirme un contrôle total et renforce sa stratégie en interdisant l’entrée sur son territoire aux ressortissants français.

Epicentre de l’épidémie mondiale, la Chine déclare, depuis plusieurs mois maintenant, que la situation est largement sous contrôle. Alors que de nouvelles rumeurs enflent quant à « l’origine humaine » du coronavirus, Pékin a décidé de renforcer sa stratégie de protection. Aujourd’hui, les cas Covid-19 sont rares et isolés dans le pays, et le Ministère de la Santé souligne qu’ils sont nettement inférieurs aux cas importés.

La Chine se replie sur elle-même et s’isole du reste du monde

De nombreux pays se reconfinent partout dans le monde, alors que les autorités chinoises l’affirment : leur pays ne connaitra pas de seconde vague. Et pour s’en préserver, les autorités ont donc suspendu l’entrée des ressortissants des pays les plus touchés par ce rebond de l’épidémie.

Les Français ne peuvent donc plus se rendre en Chine jusqu’à nouvel ordre. La France n’est pas le seul pays concerné, puisque la Belgique, la Grande Bretagne ou encore les Philippines sont eux-aussi frappés par cette fermeture des frontières.

Bien que présentée comme temporaire, cette interdiction est néanmoins appelée à durer. La Chine a en effet dévoilé ses prévisions en matière d’aviation civile. Seuls 592 vols internationaux (au départ ou à destination de la Chine) sont prévus entre le 25 octobre et le 27 mars prochain, soit un effondrement de 96.8 % par rapport à la même période de l’année précédente.   

À LIRE AUSSI

Image
Valère Lounnas en collaboration avec Gérard Guillaume
Histoire du COVID-19 – C5P2 Les intercalations erronées conduisent à des mutations
Les intercalations erronées conduisent à des mutations du virus qui sont réparées par une enzyme spécifique, unique aux SARS-Cov1 et SARS-Cov2 : Un mécanisme optimal d...
06 novembre 2020 - 10:56
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don