La Chine, berceau du coronavirus, se referme sur elle-même et refuse l’entrée aux Français notamment

La Chine, berceau du coronavirus, se referme sur elle-même et refuse l’entrée aux Français notamment

Publié le 09/11/2020 à 09:34
GREG BAKER / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Bien que de nombreuses rumeurs enflent autour de la gestion chinoise de la crise du Covid-19, le pays affirme un contrôle total et renforce sa stratégie en interdisant l’entrée sur son territoire aux ressortissants français.

Epicentre de l’épidémie mondiale, la Chine déclare, depuis plusieurs mois maintenant, que la situation est largement sous contrôle. Alors que de nouvelles rumeurs enflent quant à « l’origine humaine » du coronavirus, Pékin a décidé de renforcer sa stratégie de protection. Aujourd’hui, les cas Covid-19 sont rares et isolés dans le pays, et le Ministère de la Santé souligne qu’ils sont nettement inférieurs aux cas importés.

La Chine se replie sur elle-même et s’isole du reste du monde

De nombreux pays se reconfinent partout dans le monde, alors que les autorités chinoises l’affirment : leur pays ne connaitra pas de seconde vague. Et pour s’en préserver, les autorités ont donc suspendu l’entrée des ressortissants des pays les plus touchés par ce rebond de l’épidémie.

Les Français ne peuvent donc plus se rendre en Chine jusqu’à nouvel ordre. La France n’est pas le seul pays concerné, puisque la Belgique, la Grande Bretagne ou encore les Philippines sont eux-aussi frappés par cette fermeture des frontières.

Bien que présentée comme temporaire, cette interdiction est néanmoins appelée à durer. La Chine a en effet dévoilé ses prévisions en matière d’aviation civile. Seuls 592 vols internationaux (au départ ou à destination de la Chine) sont prévus entre le 25 octobre et le 27 mars prochain, soit un effondrement de 96.8 % par rapport à la même période de l’année précédente.   

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les aéroports chinois, ici celui de Pékin, se ferment

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-