La contraception enfin gratuite pour les moins de 15 ans

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 28 août 2020 - 13:48
Image
Les frais liés à la contraception des jeunes filles de moins de 15 ans désormais pris en charge à 100% par l'Assurance maladie
Crédits
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Les mineures de moins de 15 ans peuvent désormais accéder à la contraception gratuitement
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

Les mineures de moins de 15 ans n’auront plus à avancer les frais pour se faire prescrire une contraception. Une avancée importante pour ces jeunes filles souvent fragiles. On recense, chaque année, près d’un millier de grossesse chez les 12-14 ans.  

A compter de ce vendredi 28 août, l’accès à la contraception est désormais gratuit pour les mineures de moins de 15 ans. Cette gratuité, déjà accordée depuis 2013 aux jeunes filles âgées de 15 à 18 ans, doit permettre de faire baisser le nombre de grossesse bien entendu, mais aussi le taux de recours à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

La contraception gratuite pour les 15-18 ans a déjà fait chuter le nombre d’IVG. Chaque année en France, près de 1000 jeunes filles âgées de 12 à 14 ans sont enceintes. Parmi ces grossesses, 770 se concluent par une IVG. Ces deux chiffres, le gouvernement espère les voir baisser de manière sensible et rapide en facilitant la contraception aux mineures de moins de 15 ans. En tout cas, l’accès à une contraception gratuite dès 15-18 ans a permis de faire nettement baisser le taux de recours à l’IVG : il est passé de 9,5 à 6 pour 1000 entre 2012 et 2018.

Une avancée importante pour un public souvent en situation de fragilité
Cette mesure qui est inscrite dans le budget de la Sécurité sociale pour 2020 entre en vigueur ce vendredi après la parution d’un décret au Journal Officiel jeudi 27 août. Les jeunes filles de moins de 15 ans n’ont donc désormais plus besoin de s’acquitter du ticket modérateur pour la consultation d’un médecin ou d’une sage-femme, pour un examen biologique ou pour les médicaments et les dispositifs contraceptifs. Une avancée notable pour ces jeunes filles « souvent en situation de fragilité » et pour qui le fait de devoir avancer des frais constitue un frein.

Comment se faire prescrire un contraceptif lorsque l’on est mineure ?
Comme avec les 15-18 ans, médecins et sages-femmes sont tenus de dispenser d’avance des frais les mineures de moins de 15 ans qui les rencontrent pour se faire prescrire un contraceptif. Au-delà des consultations en ville ou à l’hôpital, les jeunes peuvent se rendre dans les centres de planification ou d’éducation familiale (CPEF) situés dans tous les départements. Le Fil Santé Jeunes permet également, et à anonymement, de s’informer. Il fonctionne 7 jours sur 7 de 8 heures à minuit. Il est joignable au 0800 235 236 (depuis un poste fixe) et au 01 44 93 30 74 (depuis un téléphone portable). De nombreuses informations sont également à disposition sur le site Choisir sa contraception mis en place par Santé publique France.
 

A lire aussi : Pill'Oops, l'application pour ne plus oublier sa pillule
 

À LIRE AUSSI

Image
E-santé: des selfies pour détecter des maladies cardiaques
E-santé: des selfies pour détecter des maladies cardiaques
L'utilisation quasi permanente des smartphones par une proportion de plus en plus importante de la population française est un véritable moteur pour la télémédecine et...
27 août 2020 - 13:03
Société
Image
Des clients attablés à une terrasse à Paris, le 2 juin 2020, jour de la réouverture partielle des bars et restaurants
Les bars et restaurants pourraient-ils fermer plus tôt à Paris et en Ile-de-France ?
Les bars, mais aussi les restaurants et les commerces ouverts la nuit, devront-ils bientôt tirer le rideau à 23 heures comme à Marseille ? Le scénario est sur la table...
27 août 2020 - 11:30
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.