La pilule contraceptive modifie le cerveau des femmes : la nouvelle étude inquiétante

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

La pilule contraceptive modifie le cerveau des femmes : la nouvelle étude inquiétante

Publié le 10/12/2019 à 13:26 - Mise à jour à 23:04
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A

Déjà pointée du doigt pour les risques d’AVC qu’elle pourrait faire encourir aux femmes, la pilule contraceptive voit sa réputation de nouveau entachée : selon une récente étude américaine, les contraceptifs oraux modifieraient en effet le volume de l’hypothalamus, qui joue un rôle essentiel dans de nombreuses fonctions du corps.

Cette étude est une première mais ses résultats sont édifiants : la pilule contraceptive modifierait les structures du cerveau en impactant l’hypothalamus, cette partie du système nerveux central qui régule notamment l’appétit, la libido, mais aussi les cycles du sommeil, l’humeur et le rythme cardiaque. Les chercheurs de l’université de médecine Albert Einstein à New-York ont fait passer une IRM à une cinquantaine de femmes en bonne santé et ont pu constater que celles qui prennent la pilule présentent un hypothalamus plus petit que les autres. « Nous avons constaté une différence dramatique dans la taille des structures cérébrales entre les femmes qui prenaient des contraceptifs oraux et les autres », explique le Dr Lipton, co-auteur de l’étude.

Cette découverte pourrait expliquer les effets secondaires que de nombreuses femmes sous pilule ressentent. Et notamment, selon les chercheurs, les symptômes dépressifs et les problèmes de colère plus importants. En revanche, aucun impact sur les performances cognitives n'a été détecté.

Les résultats de cette étude demandent à être confirmés par des analyses approfondies. Cependant, elle pourrait accroître la défiance des femmes envers la contraception orale. Déjà en 2013, l’image de la pilule avait été écornée par un scandale sanitaire : une jeune femme, Marion Larat, avait déposé plainte, estimant que l’AVC dont elle a été victime et qui la laisse lourdement handicapée, a été causé par sa pilule de 3e génération, Méliane. Depuis, de nombreuses femmes ont changé de moyen de contraception, se tournant vers les pilules de 1re et 2e génération ou vers le stérilet par exemple. Selon les premières études d’ailleurs (qui elles aussi doivent être confirmées), cette modification des habitudes aurait entraîné une diminution significative du nombre d’embolies pulmonaires chez les femmes, entre 2012 et 2013.

A lire aussi : Energie, libido, pilosité: six mois après avoir arrêté la pilule, une jeune femme raconte son expérience

 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La pilule contraceptive a un impact direct sur la structure du cerveau

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-