L'Allocation personnalisée à l'autonomie perçue par 1,2 million de personnes âgées

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

L'Allocation personnalisée à l'autonomie perçue par 1,2 million de personnes âgées

Publié le 09/12/2016 à 15:29 - Mise à jour à 15:32
©Sautier Philippe/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Selon une étude de l'Insee publiée ce vendredi, 1,2 million de personnes âgées percevaient l'Allocation personnalisée à l'autonomie (APA) fin 2013 en France (hors Mayotte), soit 11% de plus qu'en 2008. Cette aide sert à financer une partie de leurs dépenses (aide-ménagère, aide à la toilette, etc.) ou de leurs frais de maison de retraite.

Un total de 1,2 million de personnes âgées percevaient l'Allocation personnalisée à l'autonomie (APA) fin 2013 en France (hors Mayotte), 11% de plus qu'en 2008, leur nombre représentant 8% des plus de 60 ans, selon une étude de l'Insee publiée ce vendredi 9. L'APA peut être versée à partir de 60 ans mais neuf bénéficiaires sur dix ont plus de 75 ans, la dépendance survenant généralement à des âges élevés.

Instaurée en 2002, l'APA est versée par les départements pour pallier la perte d'autonomie des personnes âgées. Elle sert à financer une partie de leurs dépenses d'aide à domicile (aide-ménagère, aide à la toilette ...) ou de leurs frais de maison de retraite. Cette allocation n'est pas soumise à des conditions de ressources, mais le montant pris en charge par le département varie selon les revenus des bénéficiaires. Les dépenses brutes d'APA ont progressé de 10% entre 2008 et 2013 (+4% en euros constants), à 5,5 milliards d'euros.

Le nombre de bénéficiaires est supérieur à la moyenne (21% de la population des plus de 75 ans) dans certains départements des Hauts-de-France (Pas-de-Calais, Aisne et Somme), dans les Ardennes, la Haute-Corse, l'Aveyron, la Lozère ou encore l'Hérault. Outre-mer, la proportion est très élevée à La Réunion et dans une moindre mesure, en Guadeloupe et en Martinique.

Dans de nombreux départements, un taux élevé de bénéficiaires va de pair avec un taux de pauvreté important à ces âges, observe l'Insee, soulignant que la santé des personnes pauvres est souvent plus fragile. Par exemple, dans les départements du sud de la France où le taux de bénéficiaires de l'APA est de plus d'un quart (rapporté à la population des plus de 75 ans), le taux de pauvreté des personnes de cette tranche d'âge est systématiquement plus élevé que la moyenne de 9% pour la France métropolitaine. C'est le cas en Creuse, Gers, Lozère ou Haute-Corse.

Cependant, le lien avec la pauvreté n'est pas systématique. Ainsi, des départements comme la Haute-Garonne ou l'Hérault comportent beaucoup de bénéficiaires de l'APA, alors que les taux de pauvreté des personnes âgées y sont proches de la moyenne. De même, dans les départements du nord de la France, les taux de pauvreté des personnes âgées sont souvent autour de 10%, alors que la part de bénéficiaires de l'APA y est très importante.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'APA est versée par les départements pour pallier la perte d'autonomie des personnes âgées.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-