Le cannabis devient un business licite au Maroc, à certaines conditions

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 17 juin 2022 - 10:05
Image
Le cannabis était jusqu'à présent illégal mais toléré au Maroc
Crédits
FADEL SENNA / AFP
Jusqu'à présent, le cannabis était toléré mais pas légal au Maroc.
FADEL SENNA / AFP

La culture du cannabis est désormais un business licite au Maroc. En tout cas, celui qui est cultivé à des fins médicinales et industrielles. Les usages récréatifs de la plante, eux, restent illégaux. Mais pour les cultivateurs de "kif", c’est une avancée majeure.

Réguler le marché du cannabis, de sa culture à son exportation, en suivant la politique de l’État, telle est la mission première de l’Agence nationale de réglementation des activités relatives au cannabis, dont le premier conseil d’administration s’est tenu le 2 juin au Maroc.

Lire aussi : Hausse mondiale de la consommation de cannabis liée au Covid-19

Le cannabis est cultivé depuis des siècles dans le pays. Autorisé sous le protectorat français, il a été interdit en 1954, mais il est toléré depuis. Selon les chiffres officiels, il ferait vivre au moins 60 000 familles, qui cultivent la plante sur 55 000 hectares (et entre 90 000 et 140 000 familles, selon les chiffres de l’institut d’études Prohibition Partners).

Le Maroc, premier producteur mondial de cannabis

Selon l’ONU, le Maroc serait aujourd’hui le premier producteur mondial de résine de cannabis. Pourtant, rien dans son exploitation n’était jusque-là encadré. Il y a un an, le pays a donc adopté une loi autorisant « les usages licites du cannabis médical, cosmétique et industriel ». Un cadre qui, espèrent les autorités, permettra aux cultivateurs de "kif" de devenir les « Goliath » du nouveau business licite. Outre la création d'emplois, le gouvernement espère générer des revenus d’exportation estimés à 4,2 à 6,3 milliards de dollars à l’horizon 2028. Le Maroc table sur le développement soutenu du marché mondial du cannabis médical. De fait, les précisions de croissance sont de l’ordre de 60 % par an, en Europe.

Les agriculteurs devraient eux aussi profiter de cet encadrement du commerce licite. Selon le journal marocain TelQuel, cité par Courrier International, « traditionnellement, les paysans revendeurs de résine aux trafiquants n’obtenaient que 4% du chiffre d’affaires réalisé par le filière clandestine ». Objectif affiché du gouvernement : porter ce taux à 12% « en mettant le rapport de force et le pouvoir de négociation du côté des agriculteurs locaux ». Et, in fine, « libérer les agriculteurs de l’emprise des trafiquants et des réseaux mafieux. »

Le Brésil autorise des patients à cultiver du cannabis

Outre-Atlantique aussi, les mentalités évoluent sur ce sujet : au Brésil, un tribunal vient ainsi d’autoriser trois patients à cultiver du cannabis à usage médical. Cette décision pourrait faire jurisprudence dans des affaires similaires. En Amérique Latine, plusieurs pays, dont l’Argentine, le Chili, la Colombie, mais aussi le Costa Rica et le Mexique, autorisent l’utilisation du cannabis médical d’une manière ou d’une autre. C’est également le cas du Canada, de l’Australie, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, de la Nouvelle-Zélande, de l’Allemagne, de l’Espagne, du Portugal, de l’Italie, de la République Tchèque ou encore de la Roumanie, de la Finlande et de 23 États américains.

Le cannabis est généralement prescrit pour ses vertus antiémétiques (contre les nausées et les vomissements) et il aide de nombreux patients à surmonter les effets secondaires de traitements lourds et de pathologies chroniques. L’OMS en a officiellement reconnu l’utilité médicale en décembre 2020.

À LIRE AUSSI

Image
A partir du 20 novembre 2018, deux magasins dans la région de Boston sur la côte est américaine pourront vendre du cannabis récréatif
Uber s’associe aux “coffee shops” canadiens pour livrer du cannabis
Depuis le 17 octobre 2019, le cannabis comestible, les extraits de cannabis et le cannabis pour usage local sont produits et vendus légalement au Canada. Cette vente d...
29 novembre 2021 - 14:06
Politique
Image
Vaccination
Cannabis, bière et autres prix pour convaincre les vaccino-sceptiques aux Etats-Unis
Le 1er mai révèle toujours son lot de surprises. Aujourd’hui sur le site d’information argentin clarin.com, on peut trouver un article de Claudio Salvalaggio recensant...
01 mai 2021 - 21:10
Politique
Image
Le gouvernement veut clarifier la loi, face au boom actuel de coffee shops qui "détournent le droit" pour vendre un dérivé du cannabis, a déclaré dimanche la ministre de la Santé Agnès Buzyn sur RTL.
Le cannabis demeure la drogue la plus consommée en France, selon une étude
Le cannabis demeure la drogue illicite la plus consommée en France par près d'un adulte sur dix, selon le baromètre santé 2020 de Santé publique France dévoilé jeudi p...
02 décembre 2021 - 15:24
Société
14/08 à 18:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don