Le professeur Gilbert Deray signalé à la justice par l’association Enfance et Libertés

Le professeur Gilbert Deray signalé à la justice par l’association Enfance et Libertés

Publié le 13/12/2021 à 10:00
BFMTV
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Depuis plusieurs semaines, le très médiatisé Gilbert Deray se fait l’avocat zélé de la vaccination contre le Covid-19 des enfants dès cinq ans. Au regard de l’absence de données scientifiques qui permettraient de soutenir cette mesure, l’association "Enfance et Libertés" vient de procéder à un signalement du néphrologue auprès de la procureure de Paris.

« Est-ce qu'il faut vacciner deux millions d'enfants pour en sauver dix ? Je le crois », estimait Gilbert Deray sur le plateau de RMC le 8 novembre dernier. Depuis, ce spécialiste des pathologies du rein continue de marteler, de radios en plateaux de télévisions qu'il ne quitte plus depuis bientôt deux ans, ses arguments en faveur de la vaccination des plus jeunes, afin de convaincre auditeurs et téléspectateurs. Sauf que tous les scientifiques, médecins, et... parents, ne l'entendent pas de cette oreille. Aussi, estimant que les informations communiquées par Gilbert Deray étaient « fausses et trompeuses et de nature à induire en erreur », l’association Enfance et Libertés, qui rassemble des collectifs de parents à travers la France, a décidé, dans un premier temps, de signaler les faits auprès du tribunal judicaire de Paris, ce jeudi 8 décembre.

Dans son communiqué, l'association souligne plusieurs éléments. En premier lieu, la Haute autorité de santé ne reconnait dans son avis du 25 novembre 2021 aucun enfant mort pour cause de Covid. Les trois enfants décédés avec le virus étaient affectés par d'autres comorbidités. Par ailleurs, dans le même avis, celle-ci rappelle que l'existence du "Covid long" n'est pas scientifiquement établie chez les enfants. Au contraire.

Ensuite, contrairement à ce qu'a pu affirmer le Pr Deray à plusieurs reprises, un constat à partir d'une étude sur 14 personnes âgées de 50 à 95 ans invalide la thèse selon laquelle les IRM cérébrales des enfants touchés par le Covid seraient comparables à celles de patients atteints d’Alzheimer ou de Parkinson. Des propos que même les "fact-checkeurs" assermentés ont dû démentir, tout comme l'affirmation hasardeuse selon laquelle "la moitié de la planète" (sic) vaccinerait déjà les 5-11 ans (sur le plateau de C à vous), du même Gilbert Deray que rien n'arrête dans cette campagne.

Enfin, dans un communiqué du 15 novembre 2021, la Société fançaise de pédiatrie, la SPILF, la CNP de Pédiatrie, le GPIP et l’AFPA estiment préférable de privilégier l'immunité naturelle pour les enfants de 5-11 ans, à l'exception de ceux qui auraient une pathologie spécifique occasionnant un risque de forme grave.

Voir le communiqué "Enfance & libertés" (PDF)

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le Pr Deray n'en est pas à son coup d'essai...

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-