Le lymphome, cancer encore trop méconnu, même chez les malades (VIDEO)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le lymphome, cancer encore trop méconnu, même chez les malades (VIDEO)

Publié le 15/09/2016 à 17:19 - Mise à jour à 17:30
©Gareth Watkins/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

A l'occasion de la Journée mondiale du lymphome ce jeudi, l'association France Lymphome Espoir a lancé une campagne de sensibilisation auprès du grand public afin d'informer sur ce cancer encore trop méconnu en France, y compris des malades. En effet, 75% des personnes diagnostiquées par un lymphome ignorent de quoi il s'agit.

Chaque année, plus de 18.000 nouveaux cas de lymphomes sont diagnostiqués en France. Il s'agit du cancer le plus courant chez les adolescents et les jeunes adultes et le 5e chez les adultes. Et pourtant, cette maladie reste très méconnue, y compris par ceux qui en souffrent, met en garde l'association France Lymphome Espoir ce jeudi 15 à l'occasion de la Journée mondiale du lymphome. En effet, 75% des personnes diagnostiquées par un lymphome ignorent qu'il s'agit d'un cancer qui touche le système lymphatique, élément clé du système immunitaire, d'après l'enquête Lymphoma Global Patient Survey.

D'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ce cancer du sang existe sous plus de 70 sous-types, de gravité et d'évolution différentes. Ces derniers sont classés en deux grandes catégories: les lymphomes hodgkiniens ou "maladie de Hodgkin" et les lymphomes non hodgkiniens. Si les premiers sont les plus connus, ils représentent moins de 15% des cas. Les seconds, en revanche concernent 85% des malades et ont vu leur nombre augmenter de près de 5% depuis les années 70.

Les chercheurs ignorent encore ce qui provoque les lymphomes. Toutefois, il a été établi que certains produits chimiques (pesticides, les solvants, engrais) pourraient favoriser leur développement. Souvent difficile à diagnostiquer, la maladie se manifeste par de la transpiration, des ganglions, une forte fatigue ou encore des démangeaisons permanentes, comme l'explique Michel Drucker dans une vidéo de sensibilisation diffusée sur le site France Lymphome Espoir. Le fait que ces symptômes soient communs à tant de maladies courantes à tendance à engendrer une prise en charge souvent tardive et complexe.

Actuellement, le traitement du lymphome repose sur la chimiothérapie et la radiothérapie, mais "depuis une trentaine d’années, les stratégies thérapeutiques ne cessent de progresser, au bénéfice des patients", explique France Lymphome Espoir, se félicitant de l'avènement de l'immunothérapie. Cette dernière permet en effet des traitements mieux ciblés, plus efficaces et mieux tolérés en ciblant directement la cellule cancéreuse contrairement aux chimiothérapies classiques, qui ne différencient pas les cellules saines des cellules malades. Ainsi, de plus en plus de malades sont en rémission, révèle l'étude qui porte également sur les effets psychosociaux à long terme de la maladie.  Selon les chercheurs, les deux tiers des patients français craignent la rechute tandis qu'un tiers a subi une modification de son image physique et de ses relations sociales. Près d'un quart a souffert d'une dépression ou d'une baisse de l'estime de soi et presque la moitié des malades se sentent "plus dépendants", 28% ayant déménagé pour habiter avec un proche, et 20% ayant perdu leur emploi ou rencontré des difficultés professionnelles ou scolaires.

(Voir ci-dessous la courte vidéo de France Lymphome Espoir avec Michel Drucker):

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le lymphome est un cancer qui touche le système lymphatique, élément clef du système immunitaire.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-