Le baclofène: peut-être un remède contre l'alcoolisme

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le baclofène: peut-être un remède contre l'alcoolisme

Publié le 17/03/2017 à 13:06 - Mise à jour à 13:34
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

D'après les résultats de deux études publiées ce vendredi, le baclofène permettrait de réduire la consommation d'alcool chez les gros buveurs. Il serait en effet efficace dans un cas sur deux.

C'est une très bonne nouvelle pour les gros consommateurs d'alcool. Les résultats des études Alpadir et Bacloville ont dévoilé que le baclofène permettrait de réduire la consommation d'alcool chez ces derniers. Ces deux études ont été publiées ce vendredi 17 et promues par l'Assistance Publique des hôpitaux de Paris, à l'occasion des journées annuelles de la Société française d'alcoologie organisées dans la capitale. Prescrit à forte dose, le médicament aurait des "effets positifs" sur la réduction de la consommation d'alcool au bout d'un an.

L'étude Bacloville a été menée entre mai 2012 et juin 2013 sur 320 patients âgés de 18 et 65 ans. Ces derniers vivaient en ville, n'étaient pas hospitalisés et ne prenaient pas d'autre traitement. Les tests consistaient à comparer l'efficacité et la sureté du baclofène à fortes doses à celle d'un placebo chez des personnes alcoolo-dépendantes. Il ne leur a pas été demandé d'arrêter de boire. Les résultats ont montré une réduction jusqu'à un niveau médicalement correct voire une abstinence de la consommation d'alcool chez 56,8% des patients traités avec le baclofène. Pour 36,5% chez les patients traité au placebo. Cela correspond à une réduction de la consommation "chez plus d'un malade sur deux", a précisé le professeur Philippe Jaury, coordinateur de cet essai.

L'étude Alpadir s'est principalement intéressée à l'abstinence et ses résultats ont montré que le baclofène et le placebo sont aussi efficaces dans ce domaine. "Ce médicament apporte un plus dans l'arsenal thérapeutique" contre l'alcoolo-dépendance a indiqué le Pr Michel Reynaud, président du Fonds Actions Addictions et responsable de l'étude Alpadir.

Toutefois, le médicament n'est pour le moment prescrit qu'en "autorisation temporaire " mais n'est pas autorisé à la commercialisation pour cet usage.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les tests consistaient à comparer l'efficacité et la sureté du baclofène à fortes doses à celle d'un placebo chez des personnes alcoolo-dépendantes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-