Le nombre cumulé des décès à fin mars 2020 est inférieur à 2018.

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 14 avril 2020 - 13:09
Mis à jour le 16 avril 2020 - 11:00
Image
Le corona virus - infographie France Soir sur les statistiques
Crédits
Tumisu de Pixabay
Faire parler les chiffres correctement
Tumisu de Pixabay

Depuis le début de l’épidémie du Covid-19, l’Insee publie chaque semaine le nombre de décès quotidien enregistrés dans chaque département par tranche d’âge et par genre (Homme Femme). 

Lire aussi : Coronavirus : la courbe des décès de 2020 rattrapera-t-elle celle des années précédentes ?

Dans notre article précédent nous avions fait une estimation des décès à fin mars 2020 sur la base des chiffres à mi-mars 2020. Aujourd’hui nous avons les données officielles que nous présentons dans le graphique ci-dessous. A fin mars 2020, par rapport aux quatre années précédentes, le nombre cumulé des décès est toujours inférieurs aux années antérieures.Nous devons prendre en considération la baisse des décès sur les routes (154 personnes décédées en mars 2020, baisse de 101 par rapport à mars 2019), un bon résultat mais pas aussi important qu’on aurait pu le penser étant donné la baisse du nombre de personnes sur les routes.  Le facteur le plus important est la baisse des décès des accidents cardiovasculaires qui représentent 140 000 décès par an, soit 383 par jour.  Il ne faudrait pas qu’en sortie de crise, tirer la conclusion hâtive que le travail tue.

En regardant de manière plus précise les décès Homme/Femme et par tranche d’âge pour les trois années 2018 à 2020.  Cette même analyse se confirme

Le taux de mortalité de mars 2020 est inférieur qu’en mars 2018, année où la grippe avait été très forte, sans donner lieu à confinement ou isolement, mais il est vrai qu’un vaccin existe.


Le graphe des ratios ci-dessous permet de mieux visualiser les phénomènes par tranche d'âge et sexe. Des résultats intéressants.

Mars 2020 est supérieur à mars 2019 pour les tranches d’âge supérieure à 65 ans. On retrouve le même phénomène chez les hommes et les femmes.  Cependant mars 2020 a les mêmes chiffres que mars 2019 pour les moins de 64 ans.  Ce qui confirme que le virus affecte plus les personnes au-delà de 65 ans.

Par contre par rapport à 2018, les observations sont vraiment différentes : La mortalité en mars 2020 est inférieure par rapport à mars 2018 pour les moins de 64 ans mais surprenant aussi pour les plus de 85 ans.  La tranche d’âge 65 à 85 ans est donc celle ou il y a une augmentation entre mars 2020 et mars 2018 même si cette augmentation n’est que de 2 à 4%.  Cela confirme donc nos hypothèses que la mortalité observée actuellement n'est pas supérieure à 2018 mais ce sera observé c'est que l'âge moyen au décès des hommes comme des femmes sera inférieur.

 

 

 

À LIRE AUSSI

Image
Etude Exclusive confinement FranceSoir
Télétravail, chômage, à l’arrêt ou actif : Quelle est la situation des français pendant le confinement?
Etude et analyse exclusive France Soir : La crise sanitaire bat son plein et même si les chiffres donnent quelques lueurs d’espoir, la vigilance est de mise. Le gouver...
07 avril 2020 - 20:45
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don