Sativex: le spray au cannabis bientôt en pharmacie

Sativex: le spray au cannabis bientôt en pharmacie

Publié le 29/01/2015 à 15:30 - Mise à jour à 18:13
©Martijn/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Un médicament, contenant du THC, le principe actif du cannabis, devrait bientôt apparaître dans les pharmacies. Ce spray buccal, baptisé "Sativex", sera exclusivement administré aux malades atteints de sclérose en plaques.

Alors que le débat sur la légalisation du cannabis ne trouve toujours pas d'issue en France, L'agence française de sécurité du médicament a récemment autorisé la mise sur le marché d'un médicament à base de cannabis. Le Sativex, un spray buccal , sera bientôt autorisé en France. Dans quelques semaines, il sera vendu en pharmacie sur ordonnance et prescrit exclusivement aux malades atteints de sclérose en plaques, souffrant de violentes contractures musculaires. "C'est une bonne nouvelle pour les patients français qui étaient quasiment les derniers en Europe à ne pas pouvoir bénéficier du Sativex", s'est félicité Christophe Vandeputte, directeur chez Almirall, le laboratoire chargé de la commercialisation du médicament. Pour autant, "il ne s'agit pas de légalisation du cannabis thérapeutique", avait insisté le ministère de la Santé lorsqu'il avait annoncé dans un communiqué, le 9 janvier dernier, son autorisation de mise sur le marché (AMM).

Déjà disponible dans une vingtaine de pays dont 17 européens, comme l’Allemagne et le Royaume-Uni, ce spray contient du THC (tétrahydrocannabinol, principe actif du cannabis). Ces effets sont néanmoins contrebalancés par la présence du cannabidiol (extrait de cannabis annulant les effets psychotropes du premier). Selon l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) 2.000 à 5.000 personnes seraient concernés par ce médicament en France. Néanmoins, cette future commercialisation, qui doit intervenir au cours de ce premier trimestre 2015, a relancé le débat sur l'usage du cannabis à des fins médicales.

"Le prohibitionnisme ne marche pas. La France est un pays qui compte entre un et deux millions de consommateurs de cannabis tout en ayant la législation la plus dure d'Europe, alors ayons le courage d'être pragmatiques", a avancé la sénatrice du Val-de-Marne Esther Benbassa. Une proposition de loi autorisant l'usage contrôlé du cannabis a d'ailleurs été déposée au nom de la sénatrice écologiste mercredi 28 et sera examinée par le Sénat le 4 février prochain.

Toutefois, il ne sera pas le seul traitement, à base de cannabis, autorisé en France. Le Marinol, des capsules à base de THC de synthèse, peut déjà être prescrit par le biais d'autorisations temporaires d'utilisation (ATU). Néanmoins, les modalités d'indications et de prescriptions restent très compliquées. Afin de le prescrire à un patient, le médecin doit en faire la demande auprès de l'ANSM, pour une durée renouvelable de 1 à 6 mois. Il doit également justifier, entre autres, que les traitements classiques essayés n'ont pas fonctionné. Depuis 2001, seule une centaine de personnes ont pu en bénéficier. 

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le "Sativex" sera prochainement commercialisé dans les pharmacies.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-