LED et lumière bleue: l'Inserm alerte sur les risques pour les yeux

LED et lumière bleue: l'Inserm alerte sur les risques pour les yeux

Publié le 06/01/2017 à 16:25 - Mise à jour à 16:58
©Flickr/Creative Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'Inserm a publié mercredi les conclusions d'une étude sur les LED, ces diodes que l'on retrouve notamment dans les ampoules modernes. Selon l'institut, un éclairage normal suffit à endommager la rétine des rats, et peut-être des humains. Le coupable serait la lumière bleue.

L'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) met en garde contre les potentiels risques liés aux LED (Light-Emitting Diode), ces diodes électroluminescentes qui sont désormais présentes dans la plupart des sources lumineuses qui nous entourent, de l'ampoule aux écrans de smartphones.

Cette technologie basse-consommation qui s'est développée ces dernières années, notamment par soucis de l'environnement, pourrait en effet être nocive pour les yeux selon l'Inserm. C'est en tout cas ce que laisse penser les test menés sur des rats par ses scientifiques.

Ils ont exposé les rongeurs à une lumière très forte (6.000 lux) ainsi qu'à une plus faible,  comparable à ce que l'on trouve dans les habitations (500 lux), à chaque fois pendant 24 heures. Sans grande surprise, la lumière forte a endommagé la rétine des rats. En revanche -et c'est là que le phénomène inquiète- après l'exposition à une lumière modérée, seuls les rats qui avaient été exposés à des LED ont montré "des signes d'altération" de la rétine que ne provoque pas les autres types d'ampoules. Les rongeurs présentaient des signes de stress oxydant au niveau de leurs rétines.

"Nos cellules possèdent des mécanismes de réparation qui permettent sans doute de corriger en partie les lésions induites par les LED. Mais nous avons un capital lumière, comme notre peau possède un capital soleil. On peut se demander si nos ampoules domestiques ne favorisent pas son épuisement précoce, et ainsi l'évolution vers la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA)", s'interroge donc Alicia Torriglia, qui a co-encadré ces travaux.

L'Inserm appelle ainsi à ce que des études plus poussées en la matière soit menées, les observations obtenues sur des rats n'étant pas transposables telles qu'elles chez l'homme. L'Inserm rappelle également qu'il ne s'agit pas de la première alerte sur les LED, un rapport de L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) ayant déjà soulevé la question en 2010.

D'autres études avait déjà désigné ce que l'Inserm désigne comme "coupable": la lumière bleue"La lumière blanche, qu'elle soit naturelle ou artificielle, combine en réalité des rayons de différentes couleurs, chacune correspondant à une longueur d'onde spécifique", comme le montre un arc-en-ciel. Or, les LED produisent plus de lumière bleu, dont les rayons sont plus énergétiques que les autres. Ils sont aussi connus pour être plus délétères pour des durées d'exposition et des intensités lumineuses équivalentes. Ce qui semble expliquer la mort des cellules des yeux constatée chez les rats.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les ampoules domestiques pourraient selon l'Inserm favoriser l'apparition de la DMLA.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-