Les buralistes parisiens sont accusés de vendre du tabac aux mineurs

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Les buralistes parisiens sont accusés de vendre du tabac aux mineurs

Publié le 19/10/2016 à 16:20 - Mise à jour à 16:34
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La vente de tabac aux mineurs est interdite. Pourtant une étude du Pr. Dautzenberg a révélé que 9 adolescents sur 10 à Paris, se fournissaient chez les buralistes.

L'interdiction de vendre du tabac aux mineurs ne semble pas préoccuper les buralistes parisiens. En effet, une étude publié le 13 octobre dans la Revue des Maladies Respiratoires, a expliqué que 9 adolescents sur 10 achetait leurs cigarettes chez les buralistes.

L'étude est venue confirmer ce que tous le monde pensait, mais le pneumologue Bertrand Dautzenberg, membre de l'association Paris sans tabac a voulu en avoir le cœur net. Pour cela plus de 13.500 jeunes parisiens ont été interrogés, parmi eux, des collégiens, lycéens mineurs et majeurs, au total 10.000 mineurs.

L'enquête a révélé que 3,2% des collégiens (12-15 ans), 19% des lycéens mineurs (16-17) et 22% des lycéens majeurs fument, occasionnellement ou quotidiennement. Les lycéens Français consommeraient pourtant moins de tabac et d'alcool, d'après une autre étude.

Le pneumologue s'est demandé où les mineurs se procuraient les cigarettes. Le bilan est tombé, et les buralistes parisiens vont en prendre pour leur grade. Parmi les mineurs interrogés, qui fument quotidiennement, 87,4% d'entre eux se fournissent directement au bureau de tabac. D'après l'étude, "90,7% répondaient avoir acheté leur tabac chez un buraliste. Cet achat concernait 74,6% des 12-15 ans,  92% des 16-17 ans."

L'étude a indiqué qu'"avoir acheté du tabac avant 12 ans chez un buraliste était associé à un score de dépendance à 16-17 ans élevé, comparé à ceux qui n'avaient acheté chez un buraliste qu'après 15ans". Plus l'achat se fait jeune, plus la dépendance semble être importante. 

Le Pr. Dautzenberg avait, en mai 2015, communiqué sur la vente de tabac des buralistes aux mineurs. Il n'avait pas publié les faits dans une revue scientifique, et les buralistes parisiens s'étaient ligués contre lui, faisant un procès au pneumologue. La confédération des buralistes s'était défendue en disant que les mineurs se fournissaient sur internet, ils ont réclamé 55.000 euros au Pr. Dautznberg. Ce dernier avait déclaré, "Iis m'accusent d'être à la botte de l'industrie pharmaceutique et de la e-cigarette, pour lesquelles j'aurais organisé une campagne de dénigrement". La justice devra statuer en décembre sur la plainte.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Parmi les mineurs interrogés, 87,4% d'entre eux achètent leurs cigarettes chez le buraliste.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-