Les confinements augmentent-ils les risques cardio-vasculaires ?

Les confinements augmentent-ils les risques cardio-vasculaires ?

Publié le 19/03/2021 à 08:00 - Mise à jour à 10:47
FRANCOIS GUILLOT / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Le confinement, le couvre feu, l’interdiction du sport amateur en salle, la fermeture des piscines et des salles de sport, l’hiver et la pollution de l’air, ont empêché de très nombreux Français de continuer leur pratique sportive  et en conséquence, de préserver leur système cardiovasculaire, aggravant ainsi une autre grande pandémie, celle de l'obésité.

Les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2 et plusieurs types de cancers liés à l'obésité

Un nombre croissant d’individus est affecté par un surpoids dû à leur mode de vie. Le sédentarisme, ainsi que des mauvaises habitudes alimentaires et le tabagisme sont la cause d’une augmentation du nombre de personnes souffrant d'obésité. Globalement, environ 13% de la population adulte mondiale (11% des hommes et 15% des femmes) était obèse en 2016. Et en France la population souffrant d’obèsité se situe autour de 14 %.
Il est maintenant clairement établi que l’obésité est une condition qui augmente la probabilité de développer un large éventail de maladies chroniques, incluant les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2 et plusieurs types de cancers.

 

A lire aussi : Certificats médicaux pour le sport: les médecins au secours des sportifs ?
 

S’attaquer à la sédentarité, une cause majeure d'obésité

La sédentarité, aggravée par les restrictions sanitaires, pourrait bien être parmi les 10 principales causes de mortalité et d’incapacité dans le monde selon l’OMS . En effet, à cause de la pandémie, de plus en plus de jeunes se retrouvent dans cette situation.
Alors que l’OMS recommande de pratiquer une heure d’activité physique par jour, moins de 10%  des jeunes le font, car ils se tournent quotidiennement vers leurs portables et les réseaux sociaux, empêchés de retrouver leurs amis pour pratiquer des activités physiques.
La sédentarité, tant pour les jeunes que pour les adultes, peut doubler le risque de maladies cardiovasculaires. Il est important de souligner l’importance de l’activité physique prennent à l'âge de l’enfance, car elle impactera très fortement la santé à l'âge adulte. 

Confinement et sédentarisme, attention aux risques cardio-vasculaires

Avons-nous déjà repris nos habitudes sportives, comme le signalent certains rapports  ? Ou sommes-nous toujours soumis à des situations plus sédentaires qui aggravent donc les risques cardio-vasculaires ? Le confinement du Pas-de-Calais le week-end dernier, décreté pour quatre semaines est inquiétant, en raison des conséquences néfastes au niveau du sédentarisme et des risques cardio vasculaires.
Au centre hospitalier d’Arras, ce nouveau confinement le weekend, ajouté au couvre feu en semaine est un obstacle pour les malades souffrant d’obésité (qui représentent un 20,5 % de la population dans la région), pour qui l’activité physique est nécessaire.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La sédentarité, tant pour les jeunes que pour les adultes, peut doubler le risque de maladies cardiovasculaires

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-