Les épidémies de gastro-entérite et de bronchiolite se propagent massivement dans toute la France

Les épidémies de gastro-entérite et de bronchiolite se propagent massivement dans toute la France

Publié le 30/11/2016 à 20:22 - Mise à jour à 20:23
©Martin Lee / Rex Featur/REX/SIPA
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La gastro-entérite et la bronchiolite se répandent sur tout le territoire, et dépassent les seuils épidémiques. Ces maladies, qui sont des "classiques" de l'hiver, sont relativement précoces cette année.

La fin d’année risque de s’annoncer très compliquée au plan épidémiologique pour la bronchiolite et la gastro-entérite. Ces deux maladies sont en effet en pleine expansion, et se propagent rapidement sur le territoire hexagonal.

Après l'Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte d'Azur, c’est au tour de la Bretagne, de la Normandie, des Hauts-de-France, du Grand-Est et du Centre d’être balayés par l’épidémie de bronchiolite. Sur la seule semaine du 21 au 27 novembre, le nombre d’enfants de moins de 2 ans –les principales victimes de cette infection respiratoire– hospitalisés pour cause de bronchiolite a bondi de 50% par rapport à la semaine précédente. Le nombre de visites à domicile recensées par SOS Médecins a suivi le même chemin (+44%).

Autre maladie hivernale qui fait à la fois preuve de précocité et de vigueur: la gastro-entérite. Qui fait même preube d’une évolution étonnante: toujours dans la semaine du 21 au 27 novembre, le nombre de consultations auprès d'un médecin généraliste pour cette maladie virale, caractérisée par des diarrhées et des vomissements, a grimpé à 207 pour 100.000 habitants. Il a dépassé le seuil épidémique… presque trois semaines après l’avoir quitté. Un premier pic s’était déjà manifesté fin octobre, pendant deux semaines, avant de baisser. Les autorités sanitaires estiment même qu’il n’y a pas de lien entre les deux épisodes, et que la première poussée en octobre était purement conjoncturel et n’était pas caractéristique d’une "arrivée précoce de l'épidémie saisonnière".

La grippe par contre semble se tenir tranquille pour l’instant. Avec seulement 32 cas pour 100.000 habitants, l’épidémie n’a pas encore commencé.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La gastro-entérites avait déjà frappé fin octobre, et fait son retour fin novembre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-