Les personnes petites seraient moins exposées aux cancers

Les personnes petites seraient moins exposées aux cancers

Publié le 02/10/2015 à 17:10 - Mise à jour à 17:34
©Disney
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon une nouvelle étude suédoise, les personnes de petites tailles auraient moins de risques de développer des cancers que les autres. D'après les chercheurs, le risque de cancer augmenterait en effet de 10% pour les hommes et de 18% pour les femmes pour chaque hausse de taille de 10 centimètres.

Voilà une bonne nouvelle pour tous ceux qui se sont toujours considérés comme trop petits. Selon une étude présentée lors d'une conférence de la Société européenne d'endocrinologie pédiatrique à Barcelone, les personnes de petites tailles auraient moins de risques de développer des cancers que les autres.

Pour arriver à cette étonnante conclusion, des chercheurs de l'Institut suédois Karolinska ont passé au crible les données de taille et de santé de cinq millions de Suédois nés entre 1938 et 1991. Ils se sont alors aperçu que le risque de cancer augmentait10% chez les hommes et de 18% chez les femmes pour chaque hausse de taille de 10 cm. Ainsi, une femme mesurant 1,72 cm a un risque accru de 18% d'avoir un cancer par rapport à une femme mesurant 1,62 cm. Dans le détail, les scientifiques ont découvert que les grandes femmes avaient un risque accru de 20% de développer un cancer du sein pour chaque 10 cm supplémentaire, tandis qu'hommes et femmes de grande taille avaient un risque accru de mélanome (cancer de la peau) de 30%. 

Si cette étude est la première a porter sur un échantillon si vaste, elle conforte d'autres travaux ayant déjà établi dans le passé un lien entre la taille et le cancer. Ainsi, en 2013, une autre étude avait notamment montré que les femmes de grandes tailles avaient un risque accru de 13% de développer certains cancers (sein, ovaire, rectum, sang, thyroïde) pour chaque 10 cm de taille en plus. L'auteur de l'étude avait alors souligné que le cancer résultait "d'un processus lié à la croissance" et qu'il était par conséquent "logique" de penser que les hormones de croissance pouvaient "accroitre le risque de cancer".

Mais que les grand(e)s ne cèdent pas à la panique. En effet, les principaux facteurs de risques des cancers ne sont pas la taille mais le tabagisme, l'obésité, l'hérédité ou encore la sédentarité, rappelle le Pr Mel Greaves, de l'Institut de la recherche sur le cancer à Londres, qui a accueilli cette nouvelle étude avec suspicion. Par ailleurs, même si cette dernière était solide, elle ne pourrait pas vraiement contribuer à la prévention du cancer, estime quant à lui le Pr David Coggon, de l'Université britannique de Southampton. En effet, s'il est facile de changer ses habitudes de vie, il est tout à fait impossible de changer sa taille.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les plus petits auraient moins de risques de développer des cancers que les autres.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-