Les tests sérologiques disponibles pour les soignants, de quoi s’agit-il ?

Les tests sérologiques disponibles pour les soignants, de quoi s’agit-il ?

Publié le 21/05/2020 à 08:42 - Mise à jour le 22/05/2020 à 13:29
© kenzo tribouillard / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
Les tests sérologiques permettent de savoir si l’on a été infecté, ou non, par le coronavirus, grâce à la recherche d’anticorps. 
 
A la différence des tests virologiques actuellement pratiqués dans la population, les tests sérologiques ne recherchent pas la présence du virus dans le corps. Ils détectent les immunoglobulines qui ont pu être produites pour faire face à une infection au Sars-Cov-2. 
 
Leur grand avantage est donc de définir si l’on a été, ou non, en contact avec le virus, même sans avoir développé de symptômes.  
 
Prise de sang
 
Quand le test virologique consiste en un prélèvement de cellules nasales, les différents tests sérologiques proposés reposent sur une prise de sang et sont réalisés en laboratoire biologique. Les anticorps sont ensuite recherchés et les résultats communiqués dans les 24 heures. 
 
Des auto-tests existent, mais n’ont pas reçu l’aval de la Haute autorité de santé, en raison de leur manque de fiabilité. 
 
Prise en charge
 
Mardi, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que les personnels soignants, qu’ils travaillent en établissement hospitalie, en Ehpad, en établissement médico-social ou en ville, pourront bénéficier d’une prescription médicale pour réaliser un test sérologique. 
 
Il n’est pas encore question d’une extension de cette possibilité au grand public. Certains laboratoires proposent actuellement des tests sérologiques, mais ils ne sont pas remboursés – comptez entre 20 et 50€. 
 
Incertitudes sur l’immunité
 
Ces tests constituent-ils pour autant une sorte de « passeport d’immunité » ? Non, répond notamment la Haute autorité de santé : ces tests sérologiques ne permettent pas selon elle de savoir si l’on est contagieux et
« Ils ne permettent pas encore de répondre à la question Suis-je protégé contre le Covid-19 ? »
 
Dans un avis rendu le 18 mai, l’HAS a en effet souligné l’incertitude qui existe encore sur l’immunité, ou non, et pour combien de temps, d’un organisme qui a été précédemment infecté par le Sars-Cov-2. 
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les tests sérologiques recherchent des anticorps

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-