L’Hôpital de Cholet prive ses visiteurs d’accès au service de pharmacovigilance et CTIAP puis modifie

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

L’Hôpital de Cholet prive ses visiteurs d’accès au service de pharmacovigilance et CTIAP puis modifie

Publié le 28/07/2021 à 17:28
FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

En pleine période de discussions autour de l’obligation vaccinale pour les soignants et la mise en place du passe sanitaire, l’hôpital de Cholet vient de prendre hier une mesure exceptionnelle en enlevant une section de son site. En effet, dans l’onglet vigilances sanitaires, on trouvait avant le 27 juillet 2021 un élément du menu « pharmacovigilance/CTIAP » comme dans tout service de vigilance.

Depuis hier, ce lien avait tout simplement disparu du site, ce qui ne permettait plus aux visiteurs d’accéder à un service d’information sur la pharmacovigilance – un sujet d’autant plus important que de nombreux évènements indésirables sont enregistrés. Cela privait donc leurs patients d’un accès à un service important.

Avant le 27 juillet, le visiteur sur le site de l’hôpital qui cherchait la pharmacovigilance pour se renseigner pouvait voir un texte complet sur le CTIAP et l’objectif d’un centre territorial d’information indépendante et d’avis pharmaceutiques. Il était aussi fait mention du Dr Amine Umlil, responsable de ce service pour le compte de l’hôpital de Cholet

 

Pierre Vollot, responsable de l’hôpital, contacté ce matin pour l’occasion afin de comprendre les raisons du retrait de cette section, n’était pas disponible. Elle est réapparue vers 16h ce jour, sans les mentions du CTIAP géré par le Dr Umlil.

Le Dr Amine Umlil, pharmacien et juriste, a sur ce site rédigé de nombreux articles visant à informer de manière indépendante les lecteurs sur le consentement libre et éclairé lié à l’injection thérapeutique contre la Covid. Son objectif étant une information complète et indépendante.

Il nous confie : « j’ai été surpris de voir que cette section était enlevée – ce n’est vraiment pas dans l’intérêt des nombreux patients ou professionnels de santé qui m’ont consultés ».

 

 

 

 

 

 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Sans doute un bug ?

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-