LinkedIn supprime et rétablit un message du Dr Kierzek sur la vaccination des enfants

LinkedIn supprime et rétablit un message du Dr Kierzek sur la vaccination des enfants

Publié le 06/12/2021 à 18:52
DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

On punit d’abord... Et on juge ensuite. Le réseau social LinkedIn fait la justice à sa manière au sujet de l’actualité : le docteur Gérald Kierzek en a fait les frais ce weekend. Médecin urgentiste et directeur médical du site internet Doctissimo, il avait relayé ce dimanche 5 décembre au matin, sur plusieurs réseaux sociaux un article du Journal du dimanche (le JDD), pour le critiquer en listant certaines raisons qui incitent à ne pas faire vacciner les enfants de 5 à 11 ans.

Si Twitter a accepté de laisser cette analyse en ligne, le chroniqueur s’est montré choqué de voir le réseau LinkedIn le supprimer de façon brutale. L’entreprise américaine invoque pour cela un dépassement des limites des règles qu’elle a elle-même fixées. À l’intérieur de ces "politiques de la communauté professionnelle", le réseau social demande à ce que l’information soit fiable, c’est-à-dire selon le site qu’elle ne doit pas "influencer de manière inappropriée une procédure civique", ou encore qu’elle ne doit pas provenir de "sites reconnus pour produire ou contenir de fausses informations".

Voir aussi : Le variant Omicron en questions : une agitation davantage politique que scientifique

Des règles floues qui ont eu raison du message du Dr Kierzek, dans un premier temps. Ce dernier ontrait que les enfants avaient plus de risques à se faire injecter contre le Covid-19, qu’à attraper le virus contre lequel ils sont bien mieux armés que certains adultes.

LinkedIn revient quelques heures plus tard sur sa décision et republie le post du médecin urgentiste. Par cette justice, on comprend donc que l’information du Dr Kierzek est validée et l’idée est acceptée que les enfants n’ont pas d’intérêt à se faire vacciner. La censure, opaque et souvent arbitraire, des différentes plateformes, a cette fois été remisée au placard. Le réseau LinkedIn prétend-il dire le vrai et le faux ? Faut-il en conclure qu'il valide cette analyse et la labellise "true news" ?

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Dr Gérald Kierzek

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-