L’ONG Foodwatch dénonce le danger du pétrole dans les aliments

L’ONG Foodwatch dénonce le danger du pétrole dans les aliments

Publié le 13/12/2021 à 18:15
Maddi Bazzocco / Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Le 9 décembre dernier, l'ONG Foodwatch a révélé les résultats d’une étude qui porte sur la présence d'huiles minérales dangereuses pour la santé, mais invisibles à l'œil nu, cependant bien présentes dans nos aliments. L'étude a analysé des aliments achetés en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Autriche et en Belgique. La conclusion : jusqu'à 19 produits communs présentent une quantité préoccupante d’hydrocarbures aromatiques d’huiles minérales, aussi appelés MOAH (pour mineral oil aromatic hydrocarbons). Cette substance toxique dérivée du pétrole, est soupçonnée par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) d’être cancérigène et génotoxique.

Une réglementation est demandée de toute urgence pour protéger le consommateur

En effet, des bouillons, céréales, pâtes à tartiner et jusqu'à 152 produits ont été testés pour vérifier la permanence dans nos aliments de ces huiles toxiques utilisées dans l'encre des emballages, mais aussi dans des colles et dans les lubrifiants de machines et des produits de nettoyage. "Les huiles minérales peuvent pénétrer dans les denrées alimentaires à tous les stades de la chaîne de transformation, de la récolte à l’emballage" alerte Foodwatch. Selon l'ONG, une réglementation à ce sujet est urgente.

Pas d’avancée depuis 2015

Alors que Foodwatch se penche sur la question depuis 2015, la réglementation actuelle n'empêche toujours pas que des aliments, jouets et cosmétiques présentent des quantités non négligeables de ces dérivés du pétrole. Pourtant, selon l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), les MOAH sont potentiellement capables d’altérer notre patrimoine génétique. Foodwatch lance ainsi une nouvelle pétition à destination de l’Union européenne, car "ces substances dangereuses pour la santé n'ont pas leur place dans notre alimentation !"

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jusqu'à 152 produits ont été testés pour vérifier la permanence dans nos aliments de ces huiles toxiques.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-