Lyon: un deuxième patient possiblement contaminé par Ebola hospitalisé

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Lyon: un deuxième patient possiblement contaminé par Ebola hospitalisé

Publié le 16/06/2015 à 11:37 - Mise à jour à 11:40
©Matteo Carcano Fotosicki/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): Pierre Plottu

-A +A

Le jeune migrant hospitalisé à Lyon pour un cas possible d'Ebola, lundi 15, est le deuxième patient suspect actuellement pris en charge par l'hôpital de la ville. La contamination de ces deux patients par le virus n'est toutefois pas encore confirmée à ce stade, ce mardi.

Ces cas de contamination par Ebola, bien que jugés "crédibles", restent pour l'heure à confirmer. Deux patients sont actuellement hospitalisés à Lyon dans une unité spécialisée car les médecins redoutent qu'ils soient atteints par le virus qui fait des ravages en Afrique de l'Ouest. Pour autant, attention à la psychose: ces neufs derniers mois, 675 signalements ont été traités dans la capitale des Gaules sans qu'aucun ne se révèle finalement positif après des analyses poussées.

L'un des deux malades actuellement pris en charge par l'hôpital de la Croix-Rousse de Lyon est un jeune migrant africain âgé de 20 ans, selon France Bleu Isère notamment. Ayant déposé une demande de statut de réfugié, il a lui-même appelé les secours dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 car se sentant mal et atteint de fièvres et de vertiges, soit des symptômes compatibles avec une contamination par Ebola, alors qu'il se trouvait à la gare de Grenoble. Il avait immédiatement été pris en charge par des équipes formées aux procédures de sécurité conçues pour les cas à risque puis transféré à Lyon.

Le parcours de ce jeune homme inquiète les médecins. Lors de sa migration, il est ainsi notamment passé par la Guinée et la Sierra Leone, deux pays très durement touchés par l'épidémie d'Ebola. Des analyses sont en cours pour confirmer, ou infirmer, la présence du virus dans son sang.

Le deuxième patient a quant à lui un profil plus mystérieux. Admis jeudi 11 à Lyon, après un passage lui aussi par Grenoble, il a depuis été également isolé dans des locaux spécialement aménagés pour ce type d'accueil et placé sous étroite surveillance médicale. Là encore, les médecins restent en attente des résultats des analyses.

En France, hormis le cas d'une infirmière de Médecin sans frontière (MSF) mais qui avait été rapatriée du Libéria où elle avait contracté la maladie, aucun cas de contamination par Ebola n'est à ce jour recensé.

Démarrée en décembre 2013 en Guinée, l'épidémie d'Ebola qu'affrontent actuellement les pays d'Afrique de l'Ouest est la plus grave depuis la découverte du virus, en 1976, et a fait plus de 11.000 morts.

 

Auteur(s): Pierre Plottu


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'épidémie d'Ebola a fait plus de 11.000 morts depuis qu'elle s'est déclarée en Afrique de l'Ouest, en décembre 2013 (photo d'illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-