Malbouffe : jusqu’à 30 ingrédients dans un cordon bleu industriel

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Malbouffe : jusqu’à 30 ingrédients dans un cordon bleu industriel

Publié le 17/02/2021 à 10:52 - Mise à jour à 11:01
JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Le documentaire La grande Malbouffe diffusé sur Arte dévoile ce que contiennent vraiment les plats industriels que nous consommons régulièrement à travers un exemple emblématique : celui du cordon bleu.

 

La vérité sur ce que contiennent nos assiettes

Une escalope, du jambon, du fromage, de l’œuf, de la panure… À première vue, les ingrédients qui composent le cordon bleu sont simples et connus de tous. Mais qu’avalons-nous vraiment lorsque nous achetons en grande surface un cordon bleu industriel ? C’est la question que se sont posés les journalistes Martin Blanchard et Maud Gangler. Diffusé mardi 16 février sur Arte, leur documentaire La grande Malbouffe dévoile les coulisses de l’industrie agroalimentaire à travers ce plat emblématique, plébiscité par les petits et les grands. 

 

De 5 à 30 ingrédients

Le résultat de leur enquête est édifiant : arômes de synthèse, colorants, poudres, sirops, conservateurs… Un cordon bleu industriel ne contient pas cinq, mais jusqu’à 30 ingrédients ! Quant à la viande utilisée, il ’agit non pas de filet, mais de bas morceaux agglomérés auxquels sont ajoutés des gélifiants et des épaississants. L’objectif des industriels est simple : diminuer le coût de production du cordon bleu pour en produire toujours plus et rester concurrentiels. En résulte un produit ultra-transformé, bourré d’additifs aux effets néfastes pour la santé. 

 

Le pouvoir des consommateurs

Le documentaire met aussi en lumière l’impact que peuvent avoir les consommateurs sur les industriels. En utilisant des applications de notation alimentaire comme Yuka, ils peuvent les forcer à abandonner certains ingrédients controversés et à avoir une démarche plus vertueuse envers la santé et la planète. 

 

La grande malbouffe est disponible en replay sur Arte.tv jusqu’au 2 avril. 

 

 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Des cordons bleus industriels

Newsletter





Commentaires

-