Moselle: pour lutter contre la propagation de la grippe, une maison de retraite confine ses pensionnaires, coupés du monde extérieur

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Moselle: pour lutter contre la propagation de la grippe, une maison de retraite confine ses pensionnaires, coupés du monde extérieur

Publié le 27/12/2016 à 11:40 - Mise à jour à 12:07
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les 62 pensionnaires de la maison de retraite de Vic-sur-Seille ne reçoivent plus de visite depuis le 18 décembre et ont passé les fêtes sans leur famille. La cause? L'épidémie de grippe qui frappe l'établissement et a poussé les responsables à confiner les résidents pour ne pas propager le virus.

Radical. C’est le mot qui vient à l’esprit en constatant la solution pour le moins sans détour prise par la maison de retraite de Vic-sur-Seille en Moselle pour lutter contre la propagation du virus de la grippe. L’établissement compte en effet 62 pensionnaires, évidemment âgés et pour certains de santé très fragile. Et le virus de la grippe y fait déjà des ravages, avec une quarantaine de cas déclarés. L’établissement assure cependant qu’aucun cas grave n’a été signalé, malgré le caractère particulièrement agressif de la souche grippale de cette année.

Pour éviter –ou au moins limiter– la propagation du virus, il a tout simplement été décidé de confiner tous les résidents dans l’établissement. Concrètement, et cela depuis le 18 décembre, plus aucun visiteur ne peut rentrer dans l’établissement. Cela vaut aussi bien pour les familles que pour les prestataires de la maison de retraite, à l’exception des besoins vraiment indispensable: les médicaments et la nourriture.

Le président de l’Ehpad Sainte-Marie, Jérôme End, qui est aussi le maire de la commune, assume pleinement ce choix, même si cela revient à empêcher les personnes âgées de passer les fêtes avec leur famille "C'était préférable, compte tenu du nombre de malades. On a préféré prendre toutes les précautions nécessaires du côté de l'établissement" déclare-t-il pour justifier l'usage de la "manière forte". "L'ensemble des familles a compris le dispositif" promet l’élu. Ce dernier assure que l’objectif est pour l’instant rempli: "Tout est sécurisé en terme microbien".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le choix a été fait de confiner les pensionnaires de la maison de retraite (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-