Movember: la moustache s’engage pour la bonne cause

Movember: la moustache s’engage pour la bonne cause

Publié le 30/10/2014 à 19:39 - Mise à jour le 05/11/2014 à 16:06
©Movember.com
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

A partir du 1er novembre et jusqu'à la fin du mois, l’association "Movember" lance une nouvelle campagne de récolte de fonds contre les cancers de la prostate et des testicules. Un mouvement parti d’Australie, en 2003, et devenu planétaire.

Petite ou grosse, longue ou fine, la moustache peut rimer avec potache. Mais elle est surtout, en ce mois de Movember, synonyme de "bonne cause".

Vous avez bien lu: "Movember". Il ne s’agit pas d’une faute de frappe mais bien de la contraction des mots (anglais) "november" et "moustache".

Né il y a une dizaine d’années en Australie, à Melbourne, le concept de cette campagne est simple: les hommes doivent se laisser pousser la moustache tout le mois de novembre, sans la tailler. Et en commençant rasés de frais (sinon c’est de la triche).

L’objectif n’est pas de faire un concours de testostérone mais de "changer le visage de la santé masculine" et de récolter des dons pour aider la lutte contre les cancers de la prostate et des testicules. Comment? "La moustache est notre ruban, le symbole grâce auquel nous provoquons des conversations, nous sensibilisons au sujet et nous collectons des dons pour la santé masculine", précise le site officiel de Movember. Attirer l’attention pour sensibiliser, simple mais efficace.

Pour participer, il suffit de s’inscrire sur le site de l’organisation et de suivre les règles. Les hommes-sandwichs de la bonne cause masculine sont appelés les "Mo Bros" (pour "Moustache Brothers", frères de moustache, NDLR).

Depuis les premières campagnes, plus de 400 millions d’euros ont ainsi été récoltés. Une somme qui a permis de financer 860 programmes dans 21 pays, dont deux en France (portant sur le cancer de la prostate).

Les femmes aussi peuvent participer. "Une Mo Sista est une femme qui aime la moustache et qui s’implique pour sensibiliser aux enjeux de santé masculine et récolter des dons. Movember n’en serait pas là aujourd’hui sans l’amour, le soutien et l’inspiration des Mo Sistas", précise le site. Mais rassurez-vous, mesdames, vous n’êtes pas obligées de vous laisser pousser la moustache pour soutenir la bonne cause.

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La moustache, c'est la classe.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-