Nice: une femme contaminée par un virus rare après une piqûre de moustique, les autorités sanitaires appellent à la vigilance

Nice: une femme contaminée par un virus rare après une piqûre de moustique, les autorités sanitaires appellent à la vigilance

Publié le 24/10/2017 à 07:15 - Mise à jour à 07:16
©MarvinRecinos/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'Agence régionale de santé a annoncé lundi qu'une femme habitant à Nice a été contaminée par le virus dit "du Nil occidental", qui se contracte après une piqûre de moustique. Cette maladie est très rare dans l'Hexagone.

C'est un moustique qui a contaminé la victime. L'Agence régionale de santé (ARS) a confirmé lundi 23 qu'un cas du virus "du Nil occidental" a été détecté le 20 octobre dernier chez une femme résidant à Nice. Cette maladie très rare en France se contracte après la piqûre d'un moustique, l'insecte étant lui-même infecté par les oiseaux malades dont il suce le sang.

Le virus du Nil occidental est une maladie appartenant à la même famille que la fièvre jaune, zika ou la dengue. La pathologie, qui parfois ne génère aucun symptôme, se caractérise par un état grippal généralisé. En principe sans gravité, elle peut cependant provoquer dans quelques cas à des complications neurologiques qui peuvent, elles, s'avérer très graves. L'ARS a tenu cependant à préciser que la Niçoise était guérie et en bonne santé.

Cette contamination relance cependant l'inquiétude sur un retour de cette maladie via son vecteur de transmission, le moustique. D'autant que depuis la fin septembre et le début du mois d'octobre, des cas ont été recensés en Roumanie, en Italie, en Grèce et même en Hongrie.

La maladie est à l'origine apparue en 1937 en Ouganda, d'où son nom, et a été recensée pour la première fois en France en 2000, sur des chevaux en Camargue. En 2003, sept personnes avaient été infectées sur le seul département du Var.

L'ARS appelle les habitants des Alpes-Maritimes à se protéger contre les piqûres de moustiques. L'organisme recommande d'utiliser des diffuseurs électriques à l'intérieur des habitations, des serpentins insecticides (en extérieur uniquement) et des répulsifs cutanés sur les zones de peau découvertes.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La maladie se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-