Nicotine et coronavirus : ne vous ruez pas sur les patchs !

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Nicotine et coronavirus : ne vous ruez pas sur les patchs !

Publié le 23/04/2020 à 08:14 - Mise à jour à 08:27
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Une piste médicale suggère que la nicotine pourrait empêcher le Sars-Cov-2 de se fixer sur certains récepteurs. La prudence est de mise, ce n’est pour l’heure qu’une hypothèse. 
 
Il n’est bien sûr pas question de se mettre (ou se remettre) à fumer pour se protéger du coronavirus. Le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, l’a rappelé mercredi : le tabac est le premier tueur de France, causant chaque année la mort de 75000 personnes. 
 
Une étude à Paris
 
Mais une étude menée par une équipe de l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, succédant à d’autres études du même type, notamment chinoise, tend à montrer que la proportion de fumeurs parmi les patients atteints du Covid-19 est relativement faible. Sur 11000 personnes hospitalisées début avril dans les établissements de l’AP-HP, on recensait 8,5 % de fumeurs alors que notre pays compte 25,4 % de consommateurs de tabac. 
 
Partant de là, et surtout d’une étude menée sur 480 patients positifs au Covid-19, 350 hospitalisés et 130 dont l’état ne nécessite pas une hospitalisation, le neurobiologiste et membre de l’Académie des sciences Jean-Pierre Changeux et le spécialiste de médecine interne Zahir Amoura émettent une hypothèse : la nicotine « interférerait avec l’attachement du coronavirus sur le récepteur de la nicotine » et pourrait « s’opposer à la propagation du virus dans l’organisme ». 
 
Il est également possible que la nicotine atténue la réponse inflammatoire excessive à l’origine de cas graves. 
 
Un essai clinique à venir
 
Une étude clinique est nécessaire pour vérifier cette hypothèse, et sera menée prochainement. Elle consistera en l’application de patchs nicotiniques utilisés dans le sevrage tabagique à des soignants, à des patients hospitalisés, dont certains en réanimation. 
 
Présente dans les cigarettes, mais également dans les produits de vapotage et dans les patchs ou autres substituts, la nicotine n’est toutefois pas une solution miracle pour se prémunir du coronavirus. Une ruée sur ce type de produits ne doit pas être envisagée. 
 
Jérôme Salomon a tenu à rappeler, lors de son point presse quotidien, leurs effets secondaires, les risques d’addiction et le fait que le tabac est un facteur aggravant dans le cas des formes sévères de Covid-19. 
 
Lire aussi : 

Auteur(s): France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'essai clinique sera mené avec des patchs pour étudier l'action de la nicotine face au coronavirus

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-