Nigeria: une maladie inconnue fait 18 morts en seulement quelques jours

Auteur(s)
AZ
Publié le 20 avril 2015 - 16:41
Image
Une ambulance prend en charge des malades.
Crédits
©Baz Ratner/Reuters
Une maladie mystérieuse a tué 18 personnes en moins d'une semaine dans la ville d'Ode-Irele au Nigeria.
©Baz Ratner/Reuters
Dix-huit personnes sont brutalement mortes en moins d'une semaine dans le sud-ouest du Nigeria après avoir contracté une maladie pour le moment inconnue. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il pourrait s'agir d'un empoisonnement dû à un herbicide.

La nouvelle fait froid dans le dos. Une mystérieuse maladie a tué brutalement 18 personnes en moins d'une semaine dans le village d'Ode-Irele située dans le sud-ouest du Nigeria. "Vingt-trois personnes (ont été) infectées et 18 morts ont été enregistrées", a déclaré, ce week-end, un responsable de la santé dans l'Etat d'Ondo, Dayo Adeyanju. Pour le moment, rien ne permet de comprendre de quoi il s'agit.

Les victimes ont toutes été prises de maux de tête, de pertes de connaissance et de poids ainsi que de troubles de la vue. Puis la mort est survenue très rapidement, dans les 24 heures après l'apparition des premiers symptômes.

Face à l'inquiétude suscitée par cette maladie soudaine, apparue au début de la semaine dans le village d'Ode-Irele, des spécialistes de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), du ministère nigérian de la Santé ainsi que plusieurs partenaires se sont rapidement rendus sur place pour réaliser des prélèvements, envoyés samedi 18 à l'hôpital universitaire de Lagos, afin de les analyser.

Les premiers tests menés ont permis d'écarter l’hypothèse d'une maladie virale, et en particulier d'Ebola qui a fait plus de 10.000 morts en Afrique de l'Ouest depuis début 2014, notamment au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée.

Mais pour l'heure, la cause privilégiée des experts serait l'ingestion d'herbicide par les victimes. C'est dans un tweet que l'un des porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Gregory Härtl, a fait part de cette thèse, sans préciser comment les herbicides auraient empoisonné les malades. Toutefois, l'hypothèse reste encore à confirmer. En attendant les résultats des analyses supplémentaires, la ville a été placée en quarantaine.

 

 

À LIRE AUSSI

Image
Un centre de traitement d'Ebola.
Ebola, un an après
Le lundi 23 mars marquait le triste anniversaire de l'épidémie d'Ebola, ou du moins de sa reconnaissance par l'Organisation mondiale de la santé. Si le virus a reculé,...
24 mars 2015 - 17:53
Société
Image
Un centre de traitement d'Ebola.
Ebola: découverte d'un antiviral japonais prometteur
Le Favipiravir, un antiviral japonais, a présenté des résultats positifs sur des malades infectés par Ebola. Le traitement déjà utilisé contre la grippe a contribué à ...
24 février 2015 - 15:00
Société
Image
Le dictateur nord-coréen Kim Jong-Un.
Ebola: La Corée du Nord interdit la venue d'étrangers pour le marathon de Pyongyang
La Corée du Nord a fermé ses frontières par crainte du virus Ebola. Le marathon de Pyongyang prévu en avril n'acceptera donc pas d'étrangers.On savait déjà que la Coré...
23 février 2015 - 21:09
Politique

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.