Nurofen, Efferalgan: des nanoparticules retrouvées dans six médicaments

Nurofen, Efferalgan: des nanoparticules retrouvées dans six médicaments

Publié le 23/03/2018 à 15:18 - Mise à jour à 15:31
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon une enquête de 60 millions de consommateurs, publiée ce vendredi, six médicaments vendus sans ordonnance en pharmacie présenteraient des traces de dioxyde de titane, un additif colorant susceptible d’être présent sous forme de nanoparticules.

Elles sont partout. Selon une enquête de 60 millions de consommateurs, publiée ce vendredi 23, six médicaments vendus sans ordonnance en pharmacie présenteraient des traces de dioxyde de titane, un additif colorant susceptible d’être présent sous forme de nanoparticules. Sont concernés l'Efferalgan, le Spasfon, le Zyrtecset, le Nurofen, le Doliprane et l'Euphytose. 

Un élément inquiétant sachant que les nanoparticules de dioxyde de titane pourraient avoir des conséquences sur la santé. C'est en tout cas ce qu'a suggéré une récente étude de l'Inra (Institut national de la recherche agronomique) qui a mis en évidence leur potentiel cancérogène chez le rat. Et si les résultats restent préliminaires, l’Inra a jugé qu'ils devaient inciter à "la vigilance" et à "une analyse des risques" chez l’homme concernant le recours à ces nanoparticules.

Face à cette découverte, 60 millions de consommateurs a donc mis en garde les consommateurs, les invitant à changer de médicament. "Par principe de précaution, mieux vaut donc essayer de remplacer tout médicament incorporant du dioxyde de titane par son équivalent sans dioxyde de titane", a ajouté l'association rappelant toutefois que "les personnes traitées avec des médicaments essentiels" ne devaient pas pour autant interrompre leurs traitements.

Lire aussi - Nanoparticules: ces marques qui "oublient" de les mentionner dans certains produits

A noter que la présence de dioxyde de titane est mentionnée sur les notices des médicaments cités, puisque cet ingrédient (additif E171) est autorisé dans les médicaments en tant que colorant (on le retrouve notamment dans l’enrobage, mais pas seulement).

Seulement voilà: la mention "nano", elle, n’apparaît jamais. "Profitant de l’absence totale d’encadrement concernant l’étiquetage des nanoparticules dans les médicaments, les fabricants se gardent bien de fournir cette information devenue plus que sensible", a expliqué 60 millions de consommateurs laissant entendre qu'une mention obligatoire devrait être apposée sur les médicaments. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des nanoparticules ont été trouvés dans des médicaments de la vie courante.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-