Pas d’immunité collective en 2021 pour l’OMS, des mesures sanitaires jusqu’à la fin de l’année

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Pas d’immunité collective en 2021 pour l’OMS, des mesures sanitaires jusqu’à la fin de l’année

Publié le 13/01/2021 à 08:23
Christopher Black / World Health Organization / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

L’Organisation Mondiale de la Santé s’est félicité des avancées scientifiques, qui ont permis l’élaboration des vaccins contre le coronavirus. En revanche, l’OMS souligne que l’immunité collective ne pourra pas être atteinte cette année.

Depuis un an, l’organisation Mondiale de la Santé (OMS)  est mobilisée dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus. Avec plus de 90 millions de contaminations à travers le monde, le virus de la Covid-19 cristallise l’attention de tous les experts, et depuis quelques semaines, l’OMS accompagne les États dans l’élaboration de leur stratégie vaccinale.

L’immunité collective ne pourra pas être atteinte en 2021

Si les vaccins se multiplient – et tous ne sont pas reconnus par l’OMS -, et si les stratégies vaccinales sont aussi nombreuses qu’il n’existe de pays concernés, l’objectif est partagé par tous les décideurs : vacciner en masse afin d’atteindre l’immunité collective, seule capable actuellement de stopper durablement la propagation de l’épidémie. La question est cruciale et conditionne la suspension des mesures de confinement et / ou de couvre-feu.

La responsable scientifique de l’OMS, Soumya Swaminatha, a rappelé l’importance des gestes barrières même après vaccination, d’autant plus que les nouvelles variantes du virus se multiplient. Le variant anglais effraie l’Europe, alors qu’un nouveau vient d’être identifié au Japon, et qu’il interroge les scientifiques.

L’OMS a rappelé, que la vaccination, aussi efficace soit-elle, ne permettrait pas d’atteindre l’immunité collective en 2021 et pour Mme Swaminatha, les gouvernements respectifs doivent se préparer à devoir continuer à prendre des mesures sanitaires et sociales « au moins jusqu’à la fin de l’année ».

Cela ruine l’espoir de nombreux États, qui espéraient pouvoir relancer l’économie en oubliant définitivement toutes mesures sanitaires et sociales au moins pour le second semestre 2021. L’OMS affirme, que cela ne pourra pas être le cas, faisant craindre une année 2021 encore plus noire que 2020.

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Depuis le début de la crise, l'OMS, ici à Genève, est pleinement mobilisée

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-