Pourquoi l'homme n'a pas d'os dans le pénis? La réponse se trouve peut-être dans la monogamie

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Pourquoi l'homme n'a pas d'os dans le pénis? La réponse se trouve peut-être dans la monogamie

Publié le 15/12/2016 à 19:43 - Mise à jour à 19:45
©Howdy/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Présent chez nos très lointains ancêtres, l'os pénien a disparu au profit d'un corps caverneux chez l'homme. Des chercheurs britanniques pensent avoir identifié les raisons de cette disparition.

La question pourrait prêter à sourire, elle est toutefois très sérieuse: pourquoi l'homme n'a pas d'os pénien, c'est-à-dire dans le pénis? Des chercheurs britanniques pensent désormais savoir pourquoi cet os est absent chez l'homme moderne, alors qu'il était présent chez nos ancêtres il y a quelque 95 millions d’années.

C'est dans la très sérieuse revue scientifique Proceedings of the Royal Society, que les scientifiques ont dévoilés leurs travaux, portant sur la raison de la présence ou non, de cette partie bien particulière du squelette.

Plusieurs facteurs pourraient expliquer la disparition de cet os (aussi appelé Baculum) au profit, chez l'homme, d'un corps caverneux. Pour expliquer cette évolution les auteurs de l'étude ont retracé l'histoire de l'os pénien dans le règne animal et émis plusieurs hypothèses pouvant expliquer l'évolution de cet os: la masse des testicules, la polygamie ou la monogamie, le rythme saisonnier de la reproduction et la durée de la pénétration.

Christopher Opie, l'un des auteurs de l'étude et chercheur pour l'University College of London, pense que les espèces pourvues des Bacula les plus longs sont celles pratiquant des "pénétrations prolongées". C'est le cas chez le morse dont l'intromission (ou pénétration) dure en moyenne un peu plus de 3 min et qui peut prétendre à un os pénien de 60cm. Chez l'homme, la durée moyenne de 2 min de prénétration ne justifierait pas la présence d'un Baculum.

L'autre hypothèse satisfaisante viendrait de la monogamie humaine. En effet, les mâles qui font partie d'espèces où la compétition sexuelle est importante, avec plus de polygamie, ont des Bacula plus longs, ce qui rallongerait la durée de pénétration, empêchant alors la femelle d'aller copuler avec d'autres mâles.

Avec des femmes ayant majoritairement un seul partenaire sexuel à la fois, l’homme n’aurait donc  désormais plus besoin de disposer d'un pénis osseux.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Présent chez nos très lointains ancêtres, l'os pénien a disparu au profit d'un corps caverneux chez l'homme.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-