Pourquoi a-t-on des grains de beauté?

Pourquoi a-t-on des grains de beauté?

Publié le 25/06/2015 à 15:46 - Mise à jour le 15/08/2017 à 18:11
©Mikel Agirregabiria/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Parfois glamours, parfois inquiétants, les grains de beauté sont extrêmement courants, et tout le monde en a au moins un. Mais, au fait, pourquoi a-t-on des grains de beauté?

Ceux situés au coin des sourires de Marilyn Monroe et de Cindy Crawford sont peut-être les plus célèbres de tous. Parfois associés à un atout séduction, le grain de beauté est pourtant un "bug" de la peau, une anomalie pas si glamour à y regarder de plus près…

De son nom scientifique "naevus", cette petite tâche cutanée brune ou noire est due à "un défaut du développement d'une structure anatomique survenu pendant la vie embryonnaire", explique le Larousse Médical. Plus prosaïquement, il s'agit ainsi d'un dérèglement dans la fabrication locale des mélanocytes de la peau, les cellules responsables de la pigmentation (autrement dit le bronzage) en produisant de la mélanine. Celle-ci sert ainsi à protéger l'épiderme des rayons du soleil en les absorbant.

Si bronzer est un mécanisme de défense, l'apparition d'un grain de beauté est une anomalie, bien que tout à fait naturelle. En un point précis, un groupe de mélanocytes s'active de manière anormale et engendre une trop grande concentration de mélanine, provoquant un petit point noir.

Bien que communément assimilés à des tumeurs, les naevus n'en sont pas à proprement parler, et sont généralement bénins et sans danger. Il faut néanmoins les protéger avec attention afin d'éviter qu'ils ne dégénèrent en cancer de la peau. Sur la plage, gare à prévoir une double ration de crème solaire pour les grains de beauté.

Quant au nom commun des naevus, des sources concordantes cernent son apparition sous l'Ancien Régime. A cette époque, il semble que de nombreux nobles et bourgeois avaient pris l'habitude de masquer des cicatrices disgracieuses provoquées par des pustules ou autres bubons en se collant des "mouches" faites de taffetas ou de velours, ou encore en se les dessinant sur la peau. Signe de coquetterie, ces "mouches" se seraient ainsi peu à peu transformées en "grains de beauté".

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Marilyn Monroe et son célèbre grain de beauté.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-