Près de 80 millions de bactéries échangées lors d'un baiser

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Près de 80 millions de bactéries échangées lors d'un baiser

Publié le 17/11/2014 à 17:18 - Mise à jour le 18/11/2014 à 11:13
©Eleazar/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): AZ

-A +A

Selon une étude publiée ce lundi dans la revue "Microbiome", 80 millions de bactéries sont échangées pendant un baiser de 10 secondes. Pas très glamour tout ça… pourtant embrasser nous aide à consolider notre système immunitaire.

Un baiser est romantique, sensuel, glamour mais il est tout sauf hygiénique. Selon des scientifiques de l'Institut Micropia au Pays-Bas, un baiser de 10 secondes transmettrait 80 millions de bactéries.

Pour réaliser cette étude, publiée ce lundi dans la revue Microbiome, les scientifiques ont observé 21 couples et ont analysé et comparé les prélèvements buccaux de chacun. Pour quantifier le transfert de bactéries, les chercheurs ont même demandé à l'un des partenaires de chaque couple de consommer une boisson probiotique renfermant certaines variétés spécifiques de bactéries.

Le résultat est un peu surprenant mais bien emprunt de vérité: après un baiser de 10 secondes, la quantité de bactéries probiotiques triple dans la salive du partenaire. Jusqu'à 80 millions de bactéries sont alors échangées. L'étude explique également que les couples qui s'embrassent plus de 9 fois par jour auraient les mêmes bactéries buccales.  

Selon le docteur Remco Kort, responsable de l'étude, c'est une bonne nouvelle. "L'augmentation de la diversité de bactéries est une bonne chose" explique-t-il. Ainsi, selon les experts, le baiser serait aussi une manière pour le couple de partager un "microbiote" (une flore microbienne) commun. S'embrasser serait en quelque sorte une manière de consolider son système immunitaire et de mieux combattre les maladies communes ou les micro-organismes auxquels nous faisons face chaque jour.

"Ces recherches pourraient nous aider à mettre en place de futures thérapies bactériennes, et aider des personnes avec de pénibles problèmes de bactéries", ajoute Kort. Si le baiser est bon pour la santé, on vous conseille toutefois de ne pas y penser la prochaine fois que vous embrasserez votre petit(e) ami(e). 

Auteur(s): AZ


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un baiser de 10 secondes transmet 80 millions de bactéries

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-