Santé mentale et crise sanitaire : l’inquiétante augmentation des états dépressifs

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Santé mentale et crise sanitaire : l’inquiétante augmentation des états dépressifs

Publié le 16/11/2020 à 15:01 - Mise à jour à 15:02
© TIMOTHY A. CLARY / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
La crise de la Covid-19 et les mesures comme le confinement risquent fort d’avoir de graves conséquences sur la santé mentale des Français. Et notamment des jeunes.
 
Dans son dernier point épidémiologique, en date du 12 novembre, Santé Publique France donne d’ailleurs des chiffres plutôt alarmants : l’étude CoviPrev, qui suit l’évolution des comportements et de la santé mentale des Français depuis mars, montre une forte augmentation des états dépressifs.
 
Ils concernent, pour la période du 4 au 6 novembre, 21% des répondants.
 
« La prévalence a doublé entre fin septembre et début novembre »
 
De la même manière, le document relève, « une augmentation continue et globalement significative des états anxieux ».
 
Les jeunes particulièrement touchés
 
Les dates de cette dernière enquête suivent de près le début du reconfinement. Fait marquant, c’est chez les jeunes que la hausse de ces états dépressifs est la plus importante : +16 points, à 29%, chez les 18-24 ans, +15 points, à 25%, chez les 25-34 ans. En comparaison, les états dépressifs concernent aujourd’hui 18,5% des 50-64 ans et 14% des plus de 65 ans.
 
Même si l’augmentation est fulgurante chez les plus jeunes, les personnes qui se trouvent dans une situation financière difficile et/ou les inactifs représentent les populations les plus concernées. Dans ce panel, respectivement 35% (contre 14% de ceux déclarant une bonne situation financière) et 29% des répondants déclarent un état dépressif. 
 
L’isolement et l’inquiétude
 
Ces données pour le moins inquiétantes rejoignent logiquement les principaux facteurs cognitifs et affectifs reliés à ces états dépressifs. A savoir le sentiment d’isolement et de solitude, l’inquiétude des conséquences du confinement sur la situation économique et financière, le sentiment de vulnérabilité au risque d’infection. 
 
Deux autres ressentis obtiennent des scores supérieurs à 10 sur l’échelle HAD (Hospital Anxiety and Depression scale), qui permet de dépister les troubles anxieux et dépressifs : d’une part la colère et la frustration, d’autre part la peur. 
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les états dépressifs progressent dangereusement en France

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-