"Superbactéries": un nouveau cas aux Etats-Unis relance le débat sur les antibiotiques

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

"Superbactéries": un nouveau cas aux Etats-Unis relance le débat sur les antibiotiques

Publié le 27/05/2016 à 15:08 - Mise à jour à 15:16
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

Auteur(s): VL

-A +A

Considérées comme un véritable problème de santé publique, les bactéries résistantes aux traitements se développent avec la surconsommation d'antibiotiques. La découverte jeudi d'un nouveau cas aux Etats-Unis rappelle que ces "superbactéries" font des milliers de victimes chaque année rien qu'en France.

Un cas identifié aux Etats-Unis relance la crainte des "superbactéries" et le débat sur la surconsommation d'antibiotiques. Une étude publiée jeudi 26 dans la revue médicale Antimicrobial Agents and Chemotherapy a annoncé qu'une femme de 49 ans avait été infectée par une telle bactérie.

Il s'agirait d'une souche mutante de la bactérie E. Coli qui aurait causé une infection urinaire chez cette patiente. Les traitements aux antibiotiques ont été inefficaces. Même la colistine, un ancien antibiotique qui n'est plus utilisé que contre les adversaires les plus redoutables, a été sans effet.

Cet antibiotique qui existe depuis les années 1950 est "ancien, mais le seul encore efficace contre cette bactérie cauchemardesque ", a commenté Le Dr Thomas Frieden, directeur du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC, l'agence sanitaire américaine), lors d'une conférence de presse.

Cette "superbactérie" semble donc être réellement résistante à l'ensemble des médicaments. Un nouveau signe que la présence de tels organismes se renforce, et du problème de surconsommation des antibiotiques. Ce pathogène baptisé mcr-1 a par ailleurs déjà été repéré en Chine et en Europe par le passé.

Le recours massif aux antibiotiques, voire leur abus, entraîne une résistance de plus en plus grande des bactéries. En France, chaque année, 158.000 personnes développent ainsi une infection liée à une bactérie "multirésistante", et 12.500 en meurent, selon un rapport remis en septembre dernier à la ministre de la Santé. Aux Etats-Unis, le nombre de victime s'élèverait à 23.000 par an.

La communauté médicale s'alarme donc de ce qui devient un grave problème de santé public. Dans un rapport commandé par les autorités britanniques et remis la semaine dernière, l’économiste Jim O’Neill affirme que 10 millions de personnes supplémentaires par an pourraient décéder à cause de la résistance aux antibiotiques à l'horizon 2050, soit une toutes les trois secondes.

Selon l'Organisation mondiale de la santé: "faute d’une action concertée d’urgence, le monde se dirige vers une ère postantibiotiques, dans laquelle des infections courantes et des blessures sans gravité qui ont pu être traitées pendant des décennies pourront recommencer à tuer".

La France a beaucoup à faire sur la surprescription et surconsommation d'antibiotiques. Les Français y consacrent chaque année 71 millions d'euros de plus que leurs voisins européens et 441 millions d'euros de plus que les habitants des pays les plus vertueux en la matière.

 

Auteur(s): VL


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les Français font partie des plus gros consommateurs d'antibiotiques, ce qui favorise l'apparition des bactéries "multirésistantes".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-