Surdosage de paracétamol: des risques graves pour le foie

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Surdosage de paracétamol: des risques graves pour le foie

Publié le 09/07/2019 à 10:31 - Mise à jour à 10:46
© MIGUEL MEDINA / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

L’Agence nationale de la santé et du médicament (ANSM) a annoncé ce mardi 9 juillet la mise en place d'un nouveau pictogramme d'alerte sur les boîtes de paracétamol, afin de lutter contre le surdosage.

Le paracétamol à haute dose est dangereux pour la santé. Les médicaments qui en sont composés, comme le Doliprane, le Fervex ou le Dafalgan, sont ceux qui sont le plus vendus en France pour leurs effets antidouleur. Depuis dix ans, la consommation a d'ailleurs augmenté de 53%.

Pourtant le surdosage de paracétamol comporte un risque mortel réel. Fin 2017, Naomi Musenga, une jeune femme de 22 ans, en est morte car elle en consommait par automédication depuis plusieurs jours.

C'est pourquoi l'ANSM a décidé de faire de la prévention pour lutter justement contre le phénomène de surdosage et éviter que de tels drames se reproduisent.

Lire aussi: Mort de Naomi Musenga - le paracétamol, un médicament courant mais dangereux

Une consigne a été donnée ce mardi aux différents laboratoires (ils sont neuf en France à fabriquer des médicaments à base de paracétamol) pour modifier les boîtes des cachets et y ajouter le nouveau message d'alerte.

Le Parisien a révélé à quoi aller ressembler le pictogramme: "Surdosage=danger. Dépasser la dose peut détruire le foie", sera écrit à côté du sigle "attention". Dans la posologie, les consignes seront aussi mises à jour et entourées en rouge.

Voir aussi:

Un pharmacien sur quatre conseille des doses nocives de paracétamol

Antidouleur: la bière serait un remède plus efficace que le paracétamol (surtout à partir de deux pintes)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un nouveau pictogramme d'alerte va être apposé sur les boîtes de paracétamol pour lutter contre le surdosage.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-