Sylvothérapie : prudence avant câliner un arbre

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 10 juillet 2018 - 14:13
Image
Un moineau sur une branche d'un arbre des jardins du Palais Royal à Paris le 7 août 2016
Crédits
© ALAIN JOCARD / AFP/Archives
Faire un câlin à un arbre est potentiellement dangereux: cela peut provoquer de graves réactions allergiques.
© ALAIN JOCARD / AFP/Archives

C'est une mode qui n'a pas que des bons côtés: la sylvothérapie, le fait de faire des câlins à des arbres pour se sentir mieux mentalement. Mais cette pratique peut s'avérer dangereuse pour la santé, car elle peut provoquer de graves réactions allergiques, des problèmes cutanés et des brûlures.

Stress, tensions musculaires, tension artérielle, troubles hormonaux… la sylvothérapie -le fait de faire des câlins à des arbres pour se sentir mieux- a la réputation de soigner beaucoup de problèmes.

Mais le magazine Sciences et Avenir a récemment souligné que cette pratique était potentiellement dangereuse. Et qu'elle pouvait donc créer d'autres problèmes de santé.

Le fait d'étreindre un arbre, d'entrer en contact avec son écorce, particulièrement si l'on est en partie nu (en short, en débardeur ou carrément en maillot de bain), peut provoquer des réactions allergiques graves, des démangeaisons, entraîner des brûlures, et dans les cas les plus extrêmes, quand les traitements ne fonctionnent pas pour les personnes sensibles, la mort.

Lire aussi: Ronronthérapie - des chats contre le stress au bureau à Tokyo

Dans ou sur l'écorce qui recouvre un arbre, il peut y avoir des substances irritantes et urticantes.

Les chênes et les charmes sont par exemple particulièrement dangereux car ils peuvent être recouverts d'une mousse, la frullania, "qui provoque de fortes démangeaisons pouvant s'étendre au-delà des zones du corps qui ont été touchées", a expliqué Christophe Bouget, chercheur au laboratoire Écosystèmes forestiers EFNO de l'IRSTEA, dans le magazine scientifique.

D'autres substances dangereuses peuvent provoquer le même genre de réactions: evernia, parmelia, cladonia ou encore usnea.

Il y a également le sumac vénéneux, qui se trouve à la surface des plantes. Le simple fait de toucher une feuille qui en est recouverte peut vous enflammer la peau (cloques et démangeaisons).

Outre les substances toxiques, il y a aussi la possibilité que des insectes, bien cachés, vous piquent.

Dans les cas les plus graves, ces risques peuvent entraîner des œdèmes sévères et des chocs anaphylactiques mortels en cas d'allergie.

À LIRE AUSSI

Image
Vingt-sept décès chez des malades du cancer traités avec le docétaxel ont été recensés sur la périod
Les malades du cancer bientôt soignés sans chimiothérapie?
Lors du congrès de la Société américaine d'oncologie clinique (ASCO) dimanche a Chicago, des études porteuses d'espoir pour les patients traités pour des cancers ont é...
05 juin 2018 - 14:05
Société
Image
Le village Alzheimer de Dax pourra accueillir 120 malades
Dans les Landes, un "village Alzheimer", laboratoire de thérapies alternatives
Un "village Alzheimer", inédit en Europe, sort de terre avec un premier coup de pioche le 4 juin à Dax (Landes), pour héberger 120 malades et où seront expérimentées d...
01 juin 2018 - 15:13
Image
Pierre Saint-Girons, PDG de NeoMedLigh qui vend une turbulette composée de leds pour soigner la jaun
Photothérapie: les industriels tentent d'éclairer le grand public
L'hiver approchant, les apports thérapeutiques de la lumière reviennent sur le devant de la scène, suscitant l'espoir des marques qui s'y intéressent mais sont encore ...
01 décembre 2017 - 11:18
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don