Tabac: fumer augmenterait le risque de tentatives de suicide

Tabac: fumer augmenterait le risque de tentatives de suicide

Publié le 02/05/2015 à 10:47 - Mise à jour à 17:08
©Franck Lodi/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Contrairement aux idées reçues, le tabac n'aide pas à lutter contre le stress et l'anxiété, au contraire. Selon une étude publiée dans la revue médicale "Plos One", la consommation de cigarettes augmenterait le risque de suicide.

On le sait, le tabac tue. Mais il aurait également un effet néfaste sur la santé mentale. Selon une étude menée par des chercheurs français et américains, publiée début avril dans la revue médicale Plos One, la cigarette favoriserait les tendances suicidaires. Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont suivi plus de 30.000 personnes, fumeurs et non fumeurs, pendant près de quatre ans. Les patients ont été interrogés au début et à la fin de l'expérimentation.

Les résultats sont étonnants: les chercheurs ont observé que les personnes qui fumaient au début et à la fin de l'étude étaient plus nombreuses à avoir tenté de mettre fin à leurs jours que les non-fumeurs. "Ce constat s’est fait indépendamment des caractéristiques socioéconomiques des cobayes, leur historique psychiatrique ou encore leurs éventuelles tentatives de suicides antérieures", ont indiqué les chercheurs.

Pour le docteur Ivan Berlin, tabacologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière cité par le Figaro, la cigarette "possède un effet pharmacologique qui induit des tentatives de suicide. L'hypoxie, c'est-à-dire le manque d'oxygène du cerveau est l'une des hypothèses qui pourraient expliquer cet effet", a-t-il expliqué.

Encore plus surprenant: les fumeurs récents ainsi que ceux qui ont repris pendant l'étude ont quatre fois plus de risques de se suicider que les non-fumeurs. Par contre, chez les anciens fumeurs, ce "surrisque disparaît au bout d'un certain temps, un peu comme le risque cardiovasculaire",  a analysé le docteur Ivan Berlin, coauteur de l'étude.

Le tabac est donc particulièrement déconseillé aux personnes souffrant d’une fragilité psychologique ou susceptibles d'être déprimées. Contrairement aux idées reçues, il n'a rien d'un antidépresseur, au contraire, il rend anxieux. 

 

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Fumer augmenterait le risque de tentatives de suicide selon une étude publiée dans la revue médicale "Plos One".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-