Tumeur du cerveau: un implant diffusant des ultrasons pour mieux traiter la maladie

Tumeur du cerveau: un implant diffusant des ultrasons pour mieux traiter la maladie

Publié le 16/06/2016 à 12:57 - Mise à jour à 13:04
©Allan Ajifo/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Des chercheurs français ont réussi à mettre au point un implant capable de mieux faire passer les médicaments dans le cerveau à l'aide d'ultrasons. A terme, ce dispositif pourrait aider à traiter les tumeurs cérébrales les plus sévères et non opérables.

Voilà qui pourrait aider à mieux traiter les tumeurs primitives au cerveau. D'après une étude publiée mercredi 15 dans la revue internationale Science Translational Medicine, des chercheurs français ont réussi à mettre au point un implant diffusant plus efficacement les médicaments dans le cerveau à l'aide d'ultrasons.

A l'heure actuelle, le traitement des tumeurs cérébrales est extrêmement compliqué. Afin de nettoyer l'ensemble du cerveau, les médecins doivent opérer leur patient avant de lui faire suivre des séances de chimiothérapie et de radiothérapie. Mais le cerveau est très difficile à atteindre, protégé par une barrière hémato encéphalique (BHE), une paroi de "micro-vaisseaux doublement étanches, aux jonctions très serrées", explique le neurochirurgien Alexandre Carpentier, co-auteur de l'étude, au Parisien. "Cela le protège des polluants, des protéines et de tout ce qui pourrait causer des dépôts"  pour ne laisser passer que les nutriments essentiels à son fonctionnement soit l'oxygène et le sucre. Ainsi, à cause de cette barrière, seul 4% de la chimiothérapie standard atteint le cerveau, déplore le Pr Alexandre Carpentier. "Pour atteindre la toxicité suffisante contre les cellules tumorales, il faudrait augmenter la dose de chimio de 300%, ce qui serait absolument impossible à supporter pour le patient", détaille-t-il.

Mais, depuis quelques années, les chercheurs étudient des techniques utilisant des ultrasons pour permettre le passage vers le cerveau de molécules pendant un cours laps de temps. Et au cours de leurs travaux, les équipes du Pr Alexandre Carpentier et Dr Ahmed Idbaih de la Pitié-Salpêtrière ont réussi à mettre au point un implant capable de délivrer des ultrasons pendant deux minutes, soit une durée suffisante pour permettre à la chimiothérapie d'entrer dans le cerveau. Ils ont ensuite implanté leur dispositif dans le crâne d'une vingtaine de patients âgés de 38 ans à 77 ans, en récidive de tumeur maligne. Conclusion: l'implant multipliait par cinq la quantité de chimiothérapie arrivant aux cellules cérébrales. Autre succès et pas des moindres: la diffusion d'ultrasons ne perturbait en rien les fonctions cérébrales des malades.

Des essais doivent désormais se poursuivre pour juger de l'amélioration de la survie des malades. Si les résultats se montrent concluants, l'implant pourrait aider à traiter les tumeurs cérébrales les plus sévères et non opérables. A terme, les chercheurs espèrent se servir de ce dispositif pour administrer des traitements aux malades d'Alzheimer, chez qui les anticorps n'arrivent pas à franchir la barrière du cerveau. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le cerveau est protégé par une barrière hémato encéphalique.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-