Un homme empoisonné au cyanure à cause de noyaux d'abricots

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Un homme empoisonné au cyanure à cause de noyaux d'abricots

Publié le 13/09/2017 à 15:07 - Mise à jour à 15:35
©Flickr/Creative Commons
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les médecins d'un Australien de 67 ans ont mis en garde lundi contre l'intoxication au cyanure suite à la consommation de noyaux d'abricots. Leur patient en avait en effet mangé de grandes quantités, pensant ainsi soigner son cancer, et a vu son taux d'oxygène dans le sang chuter fortement. La digestion des noyaux de certains fruits produit en effet du cyanure dans l'organisme.

Après les cerises, les abricots. Un Australien de 67 ans a été victime d'un empoisonnement au cyanure en raison de sa consommation de noyaux d'abricots, ont rapporté lundi 11 ses médecins en publiant un article dans le British Medical Journal. Ils ont constaté cette complication alors qu'ils étaient en train d'opérer le sexagénaire, en rémission d'un cancer.

Durant l'intervention, le taux d'oxygène dans le sang du malade s'est avéré étonnamment bas. Des tests sanguins ont révélé qu'il s'agissait bien d'un empoisonnement au cyanure. L'homme a alors confirmé qu'il consommait non seulement des noyaux d'abricots mais aussi un complément alimentaire en contenant.

Les noyaux d'abricots et la vitamine B17 qu'ils renferment sont en effet présentés par certains sites, prétenduement "alternatifs" mais plutôt conspirationistes, comme efficaces contre le cancer.

Or les graines des abricots, mais aussi des prunes et -dans une moindre mesure- des cerises contiennent de l'amygdaline. Cette substance est produite durant la digestion du cyanure d'hydrogène, bien connu pour être un poison mortel. En juillet dernier, un Britannique curieux quant au goût des noyaux de cerises avait ainsi fini aux urgences.

L'Australien en question présentait ainsi dans le sang 25 fois la dose normale de cyanure. Il en ingurgitait quelque 17 milligrammes par jour. La dose létale en une seule prise est de plus de 100 milligrammes pour un homme adulte, mais le poison peut même à faible dose provoquer nausées, maux de tête, vomissement et donc mauvaise oxygénation du sang.

Pour les médecins de ce patient, "son cas illustre la manière dont l'administration chronique de médecines complémentaires peut entraîner une intoxication dangereuse, qui peut avoir de nombreuses conséquences sérieuses".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les noyaux d'abricots contiennent de l'amygdaline qui produit du cyanure d'hydrogène sous l'effet de la digestion.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-