Un médecin radié pour avoir prescrit du radis noir et de l'arnica à une patiente atteinte d'un cancer du sein

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 23 octobre 2017 - 15:53
Image
Une consultation, prise en charge à 100%, est également proposée aux femmes de 25 ans pour la préven
Crédits
© JOEL SAGET / AFP/Archives
Une patiente atteinte d'un cancer du sein avait porté plainte contre ce médecin en 2012. Après son décès en 2013, sa famille avait poursuivi son combat.
© JOEL SAGET / AFP/Archives
Un médecin exerçant dans le sud-est de la France a été radié pour deux ans par le Conseil national de l'ordre des médecins. Il avait prescrit un traitement homéopathique, à base de gui, de radis noir ou encore d'arnica, à une patiente atteinte du cancer du sein. Cette femme, décédée en 2013, avait porté plainte et sa famille a poursuivi son combat. Obtenant donc la radiation du médecin en août 2016.

Pour un cancer du sein, un médecin exerçant dans le sud-est de la France avait donné à sa patiente diverses prescriptions homéopathiques, comme de l'arnica, du gui (par injections) et du radis noir. Devant l'inefficacité du traitement, qui n'avait rien d'oncologique, il n'avait pas changé son fusil d'épaule. Et n'avait pas non plus communiqué avec l'hôpital dans lequel elle était suivie.

En 2012, Claudie, la patiente, avait décidé de porter plainte, comme l'a relaté Le Parisien samedi 21. En 2013, elle avait finalement été emportée par ce cancer du sein. Sa famille avait alors pris le relais pour poursuivre son combat et mettre en lumière les manquements déontologiques de ce médecin homéopathe, finalement radié pour deux ans par le Conseil national de l'ordre des médecins (décision effective depuis le 1er août 2016).

Dans les conclusions du rapport, l'Ordre des médecins a précisément reproché à ce médecin de ne pas avoir prescrit d'autres examens à sa patiente. Se contentant de poursuivre ses traitements homéopathiques, comme les injections de gui directement dans le sein de cette femme, sur le pourtour de la tumeur.

"Ignorant son cancer, il ne lui prescrit aucun autre examen et ne prend pas contact avec l'hôpital de Grasse, où elle était suivie. Au contraire, il se borne à établir des prescriptions homéopathiques diverses comme radis noir, chardon marie, noyer, arnica, comportant la mention à visée oncologique", affirme ainsi l'acte de condamnation.

Il lui est aussi reproché d'avoir floué sa patiente en lui faisant croire qu'elle pourrait guérir en échappant au traitement lourd (chimiothérapie). "Il lui a ainsi laissé croire que ce traitement pouvait avoir un impact sur l'évolution même du cancer, la confortant ainsi dans sa conviction de pouvoir échapper au traitement classique".

Pour sa défense, le médecin en question a assuré avoir incité sa patiente à retourner voir un spécialiste en cancérologie. Aucune mention à ce sujet dans le dossier médical. "(La patiente) avait connaissance des limites de la médecine que je pratique, je n'ai jamais pu promettre à la patiente la guérison, je ne lui ai pas proposé de remèdes illusoires", a-t-il aussi déclaré.

Mais le Conseil de l'ordre des médecins n'a pas pris cette justification en compte, expliquant aussi que la gravité de l'état de santé de la patiente avait été amoindrie.

À LIRE AUSSI

Image
Shannen Doherty actrice cancer
Octobre rose: Shannen Doherty publie un cliché déchirant d'elle pour évoquer le cancer du sein (photo)
Après deux ans de combat acharné contre le cancer du sein, l'actrice américaine Shannen Doherty est entrée en rémission depuis quelques mois. Elle va donc beaucoup mie...
13 octobre 2017 - 19:41
Culture
Image
La médecine française progresse dans le domaine des complications liées à la grossesse.
Avoir un enfant après un cancer du sein, c'est possible
Selon une nouvelle étude, dévoilée à Chicago, avoir un enfant après avoir été atteinte d'un cancer du sein serait tout à fait possible. Ainsi, d'après ses conclusions,...
04 juin 2017 - 18:57
Société
Image
Ellen Pompeo dans Grey's Anatomy
Cancer du sein: quand "Grey's anatomy" permet le dépistage
Deux jeunes femmes disent avoir détecter leur cancer grâce à la série médicale "Grey's anatomy". L'actrice principale Ellen Pompeo a fait savoir fin mars qu'elle avait...
07 avril 2017 - 14:28
Lifestyle
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don