Un patient muni de lunettes 3D opéré d'une tumeur cérébrale

Un patient muni de lunettes 3D opéré d'une tumeur cérébrale

Publié le 16/02/2016 à 15:52 - Mise à jour à 15:59
©Jean-Sébastien Evrard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Le 27 janvier dernier et pour la première fois, un patient a été opéré d'une tumeur au cerveau en portant des lunettes 3D. Cela a permis aux chirurgien de tester certaines fonctions cérébrales durant l'intervention. Trois semaines après, le patient est "en parfaite santé".

Pour la première fois, un patient a été muni de lunettes 3D pendant qu'il était opéré éveillé d'une tumeur cancéreuse au cerveau afin d'épargner les connexions susceptibles d'altérer son champ visuel, a annoncé l'équipe du CHU d'Angers (Maine-et-Loire).

"La chirurgie éveillée se pratique depuis les années 2000 mais ce qui est tout à fait inédit, ce sont les lunettes 3D qui ont plongé le patient dans une réalité virtuelle permettant de tester des fonctions beaucoup plus complexes comme le champ visuel, la prise de décision dans une situation inattendue" ou encore l'exploration visuelle de l'espace, a-t-on expliqué mardi à l'AFP au centre hospitalier.

Jusqu'à maintenant, le patient éveillé pouvait réagir à certaines stimulations du neurochirurgien en train d'opérer son cerveau. Celui-ci pouvait alors réaliser une cartographie précise et épargner ainsi les zones du cortex et leurs connexions impliquées dans des fonctions essentielles comme la motricité et le langage.

La réalité virtuelle "ouvre la voie à des actes toujours plus précis et laisse envisager des interventions jusqu'alors irréalisables comme l'ablation de tumeurs cérébrales difficilement placées", selon un communiqué de l'équipe conduite par le neurochirurgien Philippe Menei. Cette avancée permettra aussi de limiter les handicaps potentiels liés à ce genre d'opération.

L'équipe médicale précise que ce premier patient, qui était porteur d'une tumeur située près des zones du langage et des connexions visuelles, a été opéré le 27 janvier. Trois semaines après l'intervention, il "est en parfaite santé".

"N'ayant plus qu'un œil suite à une maladie ophtalmologique, il était d'autant plus essentiel d'épargner son champ visuel", a-t-elle ajouté. Une altération de son champ visuel aurait eu "de lourdes conséquences sur le quotidien du malade, comme la suppression de son permis de conduire".

"Tout comme il pouvait, jusqu'à maintenant, cartographier les réseaux du langage ou de la motricité grâce à la participation du patient éveillé, le neurochirurgien peut également localiser, et donc épargner, les connexions cérébrales des nerfs optiques dont l'atteinte conduirait à une altération définitive du champ visuel", a également commenté le CHU d'Angers.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'utilisation de lunettes 3D " laisse envisager des interventions jusqu'alors irréalisables" selon l'équipe médicale.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-