Une fillette née avec trois jambes a été opérée avec succès

Une fillette née avec trois jambes a été opérée avec succès

Publié le 28/04/2017 à 15:07 - Mise à jour à 15:58
©Jean-Sébastien Evrard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Choity Khatun, originaire du Bangladesh, s’est faite opérée à Melbourne, en Australie. Âgée de trois ans, la petite fille était victime d’une malformation et était dotée d’une troisième jambe. Après une opération réussie, la fillette est rentrée chez elle ce vendredi.

C’est une opération très rare que les médecins de l’hôpital pour enfants Monash, à Melbourne en Australie, ont dû pratiquer sur Choity Khatun. La fillette de trois ans était victime d’une malformation depuis la naissance: elle avait une troisième jambe qui l’empêchait de se déplacer et de courir comme les enfants de son âge. Opérée avec succès, la petite fille est rentrée chez elle au Bangladesh, ce vendredi 28.

Choity Khan avait été conduite à Melbourne par une organisation caritative, Children First, pour être examinée et opérée par une équipe de chirurgiens. Une jumelle parasite avait poussé à l’intérieur d’elle et les médecins se sont vite aperçus qu’en plus d’une troisième jambe, la fillette avait plusieurs autres organes en double: deux utérus, deux vagins, deux anus et deux rectum.

Pendant des mois, les docteurs ont dû réfléchir à une opération qui permettrait d’enlever les organes indésirables, qui s’étaient développées dans le périnée de Choity Khan, entre ses parties génitales et son anus.

Une opération extrêmement rare qui s’est finalement bien passée. Et, après huit heures au bloc opératoire, la petite fille a pu débuter sa nouvelle vie, en novembre dernier. Elle peut dorénavant marcher et courir bien qu’elle soit quelque peu handicapée par sa cécité partielle, qui n’a pas pu être soignée.

Après une longue période de rééducation et d’observation, Choity Khan a pu rentrer chez elle au Bangladesh, auprès de sa famille et de sa maman âgée de 22 ans: "tout va bien maintenant", a-t-elle confié à la chaîne Channel Nine, visiblement soulagée.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'opération de Choity Khan a duré huit heures.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-