Vienne: à 5 ans il meurt subitement de la tuberculose, une campagne de dépistage sur les enfants va être lancée

Vienne: à 5 ans il meurt subitement de la tuberculose, une campagne de dépistage sur les enfants va être lancée

Publié le 17/05/2017 à 20:20 - Mise à jour à 20:37
©Yale Rosen/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un enfant de 5 ans est mort à la fin du mois d'avril atteint d'une tuberculose qui n'a été détecté qu'après le décès de la victime. Une campagne de dépistage va être lancé dans son entourage pour dépister d'autres cas avant qu'il ne soit trop tard.

Il avait 5 ans, était scolarisé en classe de grande section à l'école maternelle de Smarves (département de la Vienne). Et il est mort, emporté par la tuberculose, une maladie que l'on croit révolue mais qui est toujours bien présente sur le territoire.

L'enfant est décédé le 25 avril dernier au CHU de Poitiers, quelques jours après avoir été admis pour une forte fièvre inexplicable. La nouvelle n'est connue que trois semaines plus tard car il faudra quatre autopsies pratiquées sur le corps de la petite victime pour enfin comprendre la nature du germe qui l'a tué: le bacille de Koch. L'enfant n'était pas vacciné contre la maladie, mais l'injection qui aurait pu le sauver n'est plus obligatoire depuis 2007.

Au-delà de la tragédie de la mort de cet enfant reste une question: était-il le "patient zéro" et d'autres jeunes de son âge sont-ils aussi porteur de la maladie?

Les autorités locales ont annoncé qu'une campagne de dépistage va être organisée jeudi 18 et vendredi 19 auprès de 60 enfants. Des tests cutanés effectués en urgence la semaine précédente ont amené deux enfants à l'hôpital pour vérifier s'ils sont atteints de la maladie, sans que les résultats ne soient connus pour le moment.

La tuberculose n'est en rien une pathologie "du passé", même en France. Selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la maladie a même tué pas moins d’1,8 million de personnes dans le monde en 2015. C’est 300.000 morts de plus qu’en 2014. Et la maladie progresse: 10,4 millions de cas ont été recensés en 2015, un chiffre qui ne cesse de grimper.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La victime n'était pas vaccinée contre la tuberculose.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-