Virus Zika: cinq nouveaux cas à Miami Beach

Virus Zika: cinq nouveaux cas à Miami Beach

Publié le 20/08/2016 à 16:53 - Mise à jour à 17:01
©MarvinRecinos/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les autorités de Floride ont repéré vendredi cinq nouveaux cas de contamination locale par le virus Zika. Extrêmement présent dans les régions tropicales, le virus serait donc en train de s'étendre à une nouvelle zone. Mais il reste très sensible au climat, ce qui laisse penser qu'une telle situation est très peu probable en France métropolitaine.

Zika a atteint Miami Beach. Le virus qui a contaminé des millions de personnes dans les zones tropicales du monde ne connaît pas les frontières et a également été transmis dans cette zone très touristique de Floride.

Cinq cas de contamination locales par le virus, principalement transmis par le moustique aedes aegypti (de la famille du moustique tigre qui apparaît périodiquement en France), ont été repérés par les autorités locales vendredi 19. Cela porte leur nombre total à 36, ce qui a fait dire au gouverneur de Floride Rick Scott qu'il s'agissait d'une "nouvelle zone" de contamination.

La zone en question reste cependant réduite au sein de la ville. Elle fait quatre kilomètres carrés, ce qui constitue tout de même une augmentation, car elle ne faisait auparavant que 2,6 kilomètres carrés.

La Floride, qui constitue la pointe sud des Etats-Unis, est un point d'entrée pour le virus qui se développe sous un climat tropical. Elle compte à elle seule 500 cas de Zika recensés. Mais pour la grande majorité, il s'agit de personnes rentrant de zones à risque où elles ont contracté le virus.

Ces cas, dont plusieurs centaines ont également été repérés en France métropolitaine, ne sont pas particulièrement inquiétants puisqu'ils ne témoignent pas d'une épidémie qui se déclencherait sur place. En revanche, les cas de contamination locale laissent plus de place à ce risque.

Selon l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES), le risque d'une épidémie de Zika en France métropolitaine est très faible, et de plus en plus alors que les températures baissent. Le moustique tigre, dont il n'est pas encore scientifiquement établi qu'il puisse transmettre le virus, ne survit en effet pas aux hivers métropolitains.

Les conséquences du virus Zika sont encore à l'étude et seraient bénignes dans la grande majorité des cas, bien que cette analyse soit l'enjeu de débat contradictoires. En revanche, dans de rares cas, il provoque une malformation du fœtus lorsqu'une femme enceinte est contaminée. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La Floride compte plusieurs centaines de cas de Zika, dont 36 sont le résultat d'une contamination locale.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-