Apophis, Bennu: ces astéroïdes qui menacent la Terre

Apophis, Bennu: ces astéroïdes qui menacent la Terre

Publié le 28/08/2018 à 15:04 - Mise à jour à 15:12
©Capture d'écran Twitter/#ImpactFrance
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un astéroïde d'une centaine de mètres environ de diamètre va passer près de la Terre dans la nuit de mardi à mercredi, sans que cela ne présente de danger. Mais les agences spatiales gardent un œil sur des projectiles plus inquiétant comme Apophis, qui s'approchera au plus près de notre planète en 2029, ou Bennu et ses 500 mètres de diamètre.

L'astéroïde 2016 NF23 passera à quelque 5 millions de kilomètres de la Terre dans la nuit de ce mardi 28 à mercredi 29. A l'échelle de l'univers, il va nous "frôler" à plus de 30.000 km/h et est donc classé comme "potentiellement dangereux" par la NASA.

Ce bolide qui fait entre 70 et 160 mètres de diamètre pourrait causer de très importants dégâts en cas d'impact sur la terre ferme. Mais les agences spatiales surveillent aussi d'autres astéroïdes bien plus menaçants.

Car même si aucun n'atteint une taille comparable à celui qui a mis fin au règne des dinosaures (environ 10 kilomètres de diamètre), plusieurs pourraient raser des villes, voire des pays.

Voir: Un astéroïde "potentiellement dangereux" va frôler la Terre mercredi

L'année dernière, c'est Apophis qui a commencé à faire parler de lui, et pour cause. Nommé d'après le dieu égyptien du chaos, cet astéroïde de 325 mètres de diamètre est loin d'être le plus gros parmi ceux qui devraient passer au-dessus de nos tête dans les années à venir. Mais il va "vraiment" nous frôler en 2029 en passant à moins de 40.000 kilomètres, environ 10 fois moins que la distance Terre-Lune.

Un impact représenterait 25.000 explosion comme celle d'Hiroshima. Pas de quoi provoquer l'hiver nucléaire sur Terre selon les modèles informatiques, mais assez pour rayer la France de la carte une petite dizaine de fois. La NASA a exclu la possibilité d'une collision, mais Apophis reviendra en 2036, selon une trajectoire encore inconnue.

Plus dangereux mais encore loin, Bennu et ses 500 mètres de diamètre s'approchent de la Terre tous les six ans. Selon la NASA, le risque de collision sera faible mais réel entre 2175 et 2196. L'agence spatiale américaine a d'ailleurs lancé vers lui sa sonde Osiris, qui aura entre autres pour mission d'étudier sa trajectoire.

D'autres bolides encore plus gros s'approcheront de la Terre dans les années à venir, mais pas aussi près selon les prévisions des scientifiques.

Pendant des années, l'idée dominante pour éviter un cataclysme de ce type était d'envoyer une charge nucléaire pour détruire ou dévier l'objet. Mais actuellement, la NASA et l'Agence spatiale européenne envisagent d'envoyer plutôt des engins spatiaux impacter les astéroïdes pour les dévier sans avoir recours à des bombes.

A noter qu'estimer la trajectoire ou la puissance dévastatrice d'un astéroïde est un exercice assez théorique. De nombreux éléments peuvent modifier leur orbite, et leur compositions comme l'angle de pénétration dans l'atmosphère pourraient jouer sur l'effet qu'aurait une collision.

Lire aussi:

Espace: la sonde Osiris est partie rejoindre l'astéroïde Bennu

Didymos: la Nasa va lancer en 2022 une opération de déviation d'un astéroïde de 170m de diamètre

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Certains astéroïdes passeront très près de la Terre dans les années à venir.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-