Archéologie: le crâne d'un nouvel ancêtre commun découvert au Kenya

Archéologie: le crâne d'un nouvel ancêtre commun découvert au Kenya

Publié le 10/08/2017 à 16:07 - Mise à jour à 16:23
©Pouzet/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une nouvelle espèce, appartenant à la famille des ancêtres des hommes et des singes, a été découverte en 2014 au Kenya, a révélé une étude publiée mercredi. Cette découverte exceptionnelle permet de combler un vide dans l'arbre généalogique des primates et d'éclairer sur l'évolution de l'espèce.

C'est une découverte de grande valeur dans la recherche de l'ancêtre commun à l'homme et au singe. Une étude publiée mercredi 9 dans la revue Nature dévoile qu'un crâne vieux de 13 millions d'années serait celui d'une nouvelle espèce.

Nyanzapithecus alesi a été découvert au Kenya en 2014. Il tire son nom de la famille de primates à laquelle il appartient. "Nyanzapithecus" correspondant aux aïeuls des "grands singes" (chimpanzés, gorilles, bonobos, orangs-outans, gibbons et ...humains). Alesi signifie "ancêtre" dans le dialecte kenyan de la région où le fossile a été découvert.

Le crâne par certains aspects, notamment sa face plate, évoque un gibbon, mais d'autres éléments, comme le mode de déplacement que sa forme induit, le rapprocherait plutôt de la branche dont décent l'homme. "Sa découverte montre que ce groupe était proche de l'origine des grands singes actuels et des humains et que cette origine se trouvait en Afrique" explique Isaiah Nengo, un des auteurs de l'étude.

En effet, l'une des théories sur l'évolution de notre espèce et de nos cousins veut que notre ancêtre soit né en Afrique, ait migré et évolué en Asie, avant de revenir à son point de départ. Une théorie qui était notamment permise par l'absence de fossiles datant de cette période charnière allant de 7 millions à 23 millions d'années avant notre ère. La découverte de Nyanzapithecus alesi prouverait donc que l'espèce a évolué en Afrique.

L'état de conservation du crâne, entier à l'exception des dents de lait de ce jeune d'environ 16 mois, est également exceptionnel.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Nyanzapithecus alesi était proche de l'origine des grands singes actuels et des humains.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-