Les cartes bancaires revendiquent leur priorité sur les autres articles équipés de puces

Les cartes bancaires revendiquent leur priorité sur les autres articles équipés de puces

Publié le 08/07/2021 à 18:18
©Franck Lodi/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Alors que le télétravail s’est généralisé, les ventes de d’ordinateurs et de smartphones ont explosé, et l’industrie des semi-conducteurs n’arrive plus à répondre à la demande mondiale. L’association internationale du paiement électronique (Smart Payment Association) tire la sonnette d’alarme à propos des conséquences de la pénurie pour le secteur des cartes bancaires. Pour éviter que les banques ne se retrouvent dans l’impossibilité d'émettre de nouvelles cartes bancaires, le secteur demande à être considéré comme prioritaire pour l’accès aux puces électroniques.

Impossible de faire sans carte bancaire

Ordinateurs et smartphones, jouets, fours micro-ondes, et bien sûr, les cartes bancaires, sont les produits qui souffrent le plus de la pénurie des semi-conducteurs. Les cartes de paiement sont, selon la Smart Payment Association, essentielles pour la vie quotidienne et les affaires, car espèces mises à part, près de 90 % des paiements de consommation sont effectués à l'aide de cartes dans les magasins physiques, et 40 à 60% des paiements en ligne sont pris en charge grâce aux cartes de paiement. Pour permettre ces paiements, plus de 3 milliards de cartes de paiement conformes doivent être produites et livrées chaque année aux consommateurs du monde entier. Et la crise des puces ne fait que commencer, puisque selon les prédictions, elle risque de s'étendre tout au long de l’année 2022.

Quelles solutions à la pénurie de cartes bancaires ?

Pour Jacques Doucerain, le président de la Smart Payment Association les producteurs de l'industrie des semi-conducteurs devront modifier leurs priorités pour s'assurer que les fabricants de cartes de paiement à puce disposent d'un approvisionnement suffisant, les cartes bancaires étant les “plus critiques pour l'économie”. Prolonger la date d'expiration des cartes existantes n'est pas une option, a expliqué Doucerain, arguant que cela rendrait la carte plus vulnérable à la fraude, en plus de semer la confusion chez les clients.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pour permettre ces paiements, plus de 3 milliards de cartes de paiement conformes doivent être produites et livrées chaque année aux consommateurs du monde entier.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-