CRISPR-Cas9: les découvreuses des "ciseaux" de l'ADN recommandent la prudence

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

CRISPR-Cas9: les découvreuses des "ciseaux" de l'ADN recommandent la prudence

Publié le 23/03/2016 à 17:34 - Mise à jour à 17:43
©Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La Française Emmanuelle Charpentier et l'Américaine Jennifer Doudna ont inventé en 2011 les "ciseaux génétiques". Une technique qui ouvre de grandes possibilités mais dont les risques de dérives, notamment eugénistes, continuent d'inquiéter.

Leur découverte leur avait value d'être parmi les favorites au dernier Prix Nobel de Chimie. Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna ont été à l'origine d'une véritable révolution dans le monde de la génétique, qui suscite cependant quelques inquiétudes éthique face à d'éventuelles dérives.

En 2011, la microbiologiste française et la biochimiste américaine ont mis au point CRISPR-Cas9. Derrière ce nom barbare se cache une technique d'édition du génome, aussi surnommée les "ciseaux moléculaires" ou "génétiques". Un moyen de découper des brins d'ADN qui ouvre de nombreuses possibilités quant aux soins des maladies génétiques.

Il est donc désormais utilisé à des fins de recherches "par tous les laboratoires de recherche", a confié Jennifer Doudna au Monde. "C’est assez inhabituel qu’une technologie perce à cette vitesse. Je pense que c’est dû à la facilité de sa mise en œuvre et au fait qu’elle fonctionne vraiment bien dans la plupart des cellules et des organismes, pour des raisons qu’on essaie encore de comprendre".

Les deux femmes ont été récompensées à de multiples reprises. Mais leur découverte suscite également des craintes notamment quant à l'eugénisme. En  effet, CRISPR-Cas9 pourrait permettre de modifier les cellules germinales d'un individu, les cellules susceptibles de se transformer en ovules ou spermatozoïdes. Ainsi la modification génétique se transmettrait de génération en génération. Les parents pourraient à l'avance modifier les caractéristiques de leurs enfants, pour ne pas dire imposer leur idéal à tous leurs descendants.

C'est à ce moment que "le défi éthique survient" concède Jennifer Doudna. "La question éthique est de savoir qui veut appliquer ces techniques, qui y a accès, qui décide de les employer, et dans quel but. Est-ce acceptable si c’est uniquement à visée thérapeutique, ou aussi pour répondre au désir de parents d’avoir des enfants plus grands, aux yeux bleus ?", explique celle qui a un jour fait un cauchemar dans lequel Hitler s'intéressait à son invention.

Emmanuelle Charpentier s'est également dite "réservée" sur une manipulation des cellules germinales. Bien qu'elle considère que CRISPR-Cas9 est encore bien loin d'être capable de créer des "bébés à la carte". Les deux femmes recommandent donc d'avancer "pas à pas".

Plusieurs scientifiques parmi lesquels deux prix Nobel avaient déjà fait part de leurs inquiétudes sur le sujet en mars dernier. Un mois plus tard, des scientifiques chinois utilisait cette technique pour la première fois sur des embryons.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




CRISPR-Cas9 pourrait en théorie permettre de "programmer" des caractéristiques génétiques (image d'illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-